• Nombre de visites :
  • 2089
  • 25/2/2010
  • Date :

Nush-i Jãn

vue générale de nush-i jan

   A une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Malãyer, aux abords de la route principale Malãyer-Hamedãn, une forteresse fut construite au ~VIIIe s. sur une éminence rocheuse de 37 m de haut. Explorée de 1967 à 1974 par des archéologues anglais, elle constitue le témoignage visible le plus spectaculaire des Mèdes.

temple du feu de nush-i jan

   Au centre de remparts bâtis au ~VIIe s. mais disparus, quatre édifices sont alignés: un fort, un «temple du feu», un palais et un temple.

plan de nush-i jan

   Le palais possède une grande salle, dont le toit était autrefois soutenu par trois rangées de quatre colonnes. Le fort a la forme d’une tour (22 m x 25 m): il contient quatre pièces rectangulaires qui servaient d’entrepôts et dont les murs à pilastres sont percés de meurtrières.

  

salle hypostyle de nush-i jan

   Au centre, entre le fort et le palais, se dresse - selon certains - le plus ancien temple du feu connu. Attribué à une religion antérieure au Zoroastrisme, il a la forme d’une tour cruciforme de 8 m de haut. Précédé d’une antichambre, il est pourvu d’un autel, d’un bassin et d’un escalier intérieur permettant d’accéder à une terrasse au sommet.

Source:

RINGGENBERG. Patrick, Guide culturel de l’Iran, éd. Rowzaneh, Téhéran, 2005, PP.302-303.

Articles Relatifs:

Le mausolée d’Esther et de Mardochée

La ville musulmane

La grotte Ali Sadr

Nahãvand

Ganj Nãmeh

Galeries Relatives:

Galerie des images du mausolée d’Esther et de Mardochée

Galerie des images du Gonbad-e ’Alaviãn

Galerie des images de la province de Hamedãn en hiver

Galerie des images de Ganj Nãmeh

Galerie des images de Verkãne

Galerie des images de Nush-i Jãn

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)