• Nombre de visites :
  • 310
  • 26/4/2010
  • Date :

Combats au Soudan avant l’annonce des résultats des élections générales

a bentiu, dans l’etat d’unité, les partisans du mouvement de libération des peuples du soudan félicitent taban deng après son élection au poste de gouverneur, le 23 avril.

   Dans d’autres circonstances, les graves affrontements qui ont fait près de soixante morts dans l’ouest du Soudan, entre les villes de Raja et de Matariq, dimanche 25 avril, s’inscriraient dans la continuité des conflits entre éleveurs de tribus arabes du Darfour et leurs ennemis de longue date, les membres de l’ex-rébellion sudiste.

Mais ces violences locales prennent une autre dimension dans l’attente crispée des résultats des élections générales au Soudan, tenues du 11 au 15 avril. Et notamment parce que ces élections, hâtivement qualifiées d’historiques dès lors qu’elles sont les premières depuis 1986, ouvrent la voix à une éventuelle sécession du sud du pays après le référendum d’autodétermination de janvier 2011.

   Les affrontements entre des membres de l’ex-rébellion sudiste, l’Armée-Mouvement de libération des peuples du Soudan (SPLA-M), et des groupes armés appartenant à des éleveurs d’une tribu dite "arabe du Darfour", les Rizeigat, ont éclaté aux confins du pays le plus étendu d’Afrique, dans une zone très disputée pendant la guerre civile (1983-2005). Cette zone ouvre le chemin à des échanges et des trafics en direction de l’Afrique centrale, et ses pâturages sont convoités.

Source: Lemonde.fr

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)