• Nombre de visites :
  • 1792
  • 11/5/2010
  • Date :

L’étape de l’enfance (4)

un enfant

   En tout état de cause, la sixième année de la vie de l’enfant demeure le critère de l’entrée de celui-ci dans l’étape qui le qualifie pour le processus de l’apprentissage sérieux. C’est ce que nous suggère le texte suivant:

«...Puis, on le laisse jusqu’à ce qu’il complète ses six ans, et lorsqu’il aura atteint cet âge, il doit prier. On lui apprend l’agenouillement (rukû’) et la prosternation (sujûd) jusqu’à ce qu’il accomplisse ses sept ans. Lorsqu’il aura atteint l’âge de sept ans accomplis, on lui dit: "Lave ton visage et tes mains". Lorsqu’il l’aura fait, on lui dit: "Prie!"».

   Notons d’abord que ce texte qui recommande d’apprendre la prière à l’enfant âgé de six ans, propose cet âge comme l’âge propice au processus de l’apprentissage sérieux, la prière étant un objet de l’apprentissage comme tout autre. Notons ensuite que le texte laisse entendre toutefois que le processus d’apprentissage proposé à cet âge est incomplet, dans la mesure où la prière comporte des préliminaires, en l’occurrence l’ablution (wudhû’), laquelle est recommandée à l’âge de sept ans. Par conséquent c’est à cet âge qui marque le début du processus complet de l’apprentissage: «Lorsqu’il aura atteint l’âge de sept ans accomplis, on lui dit: "Lave ton visage et tes mains". Lorsqu’il l’aura fait, on lui dit: "Prie!"». Et c’est à cet âge que l’enfant entre dans le seuil de la seconde étape de l’enfance, ou quitte l’étape ludique pour celle de "l’éducation", de "l’apprentissage", de "l’obligation" ou de tout autre terme que la législation islamique use pour désigner la seconde étape de l’enfance.

un enfant

   Ayant appris de ce qui précède que la première étape de l’enfance comporte six phases de développement mental et moteur, selon la législation islamique, il n’est pas inutile de revenir au point de vue de la recherche laïque sur ce sujet. Comme nous l’avons dit, celle-ci n’est pas parvenue à déterminer des phases chronologiques précises du développement mental de la première étape de l’enfance. Toutefois il y a un quasi-consensus sur l’âge de trois ans comme étant le début de la phase de la pensée symbolique. Par ailleurs les recherches laïques divisent cette phase en trois sous-phases:

1- Les débuts conceptuels

2- La conception simple

3- La conception détaillée

Cependant ces phases partielles du développement ne comportent pas les mêmes précisions chronologiques (en mois, semaines et jours) que nous avons remarquées dans le texte islamique. En tout état de cause, les divergences entre les chercheurs sur ce sujet rendent difficile toute tentative de détermination, scientifiquement fiable, des phases du développement.

   Par conséquent, les pédagogues peuvent se référer au document précité de l’Imam Al-Sãdiq (p) pour entraîner l’enfant à l’acquisition de toutes les aptitudes mentales recherchées, en tenant compte des différentes phases de la perception symbolique, dont chacune comporte un nombre précis de jours, de semaines et de mois.

un enfant

   Avant de clore notre exposé sur l’étape de la première enfance, il est opportun de rappeler les traits qui la caractérisent, selon l’optique de la législation islamique:

1- Le jeu en général est le trait dominant de cette étape

2- Certaines formes d’entraînement à l’apprentissage peuvent avoir lieu aux côtés du jeu, en tenant compte des phases secondaires du développement.

3- Les trois premières années de la vie de l’enfant - réservées exclusivement au jeu - ne sont pas soumises à ces formes d’entraînement élémentaire.

4- Lorsque l’enfant atteint l’âge de cinq, six ou sept ans, selon le cas et selon le niveau de son développement mental, il est qualifié pour passer d’une étape de développement (l’étape de la première enfance) à la suivante (l’étape de la seconde enfance). À noter toutefois que l’âge de sept ans, demeure, dans tous les cas, l’année charnière entre les deux étapes.

Source: Bostani.com

Articles Relatifs:

Les fondements psychologiques du comportement (3)

Les fondements psychologiques entre le milieu et l’hérédité

Sur le plan des fondements mentaux (1)

Sur le plan des fondements mentaux (2)

Milieu ou hérédité (1)

Milieu ou l’hérédité (2)

Les fondements psychologiques (1)

Les fondements psychologiques (2)

Les fondements psychologiques (3)

L’étape préliminaire (1)

L’étape préliminaire (2)

L’étape préliminaire (3)

L’étape préliminaire (4)

L’étape de l’enfance (1)

L’étape de l’enfance (2)

L’étape de l’enfance (3)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)