• Nombre de visites :
  • 2162
  • 30/5/2010
  • Date :

Mollã Mohammad Mohsen Feyz Kãshãni (mort en 1091/1680)

molla mohammad mohsen feyz kashani

La naissance

   Feyz Kãshãni naît le 14 safar 1007, soit le 15 septembre 1598 dans une famille renommée pour sa science depuis plus de quatre siècles à Kãshãn, en Iran.

Son père est Ridhã Al-Din Shah Murtadhã (mort  en 1009/1600), un jurisconsulte, un théologien, un commentateur et un littérateur de Kãshãn et enseignant à la hawza de Kãshãn et sa mère est Zahrã Khãtoun (morte en 1071/1660), femme savante et poétesse, fille de Ziã Al-Din Al-Urafã Razi (un savant connu de Ray).

Le grand-père de Feyz est Taj Al-Din Shãh Mahmoud, fils de Mollãh Ali Kashãni, un savant, un mystique et poète renommé en son temps et inhumé à Kãshãn.

le parc fin de kashan

Enfance et éducation

   Mollã Mohsen devient orphelin de père à deux ans et ce sont ses oncles paternel et maternel ainsi que ses frères qui s’occupent de son éducation.  Il termine ses études préliminaires (muqaddamat) auprès d’eux dès l’âge de la puberté, en particulier auprès de son oncle Nur Al-Din Mohammad (mort en 1048).  A vingt ans, accompagné de son frère ainé, il émigre vers Ispahan, alors capitale politique et scientifique 

Feyz obtient des certificats et des permis de dire le hadith et de pratiquer l’Ijtihãd de nombre de professeurs connus tels: Mohammad Taqi Majlessi (1070/1659), Shaykh Bahãi (1031/1621) pour la philosophie, la mystique et la théologie de Mir Dãmãd (1040/1630), Mir Federenski (1050/1640), Mollã Sadrã (1050/1640). Puis Feyz Kãshãni, en devenant informé de l’installation de Majid Bahrãni (1028/1618) à Shirãz, s’installe à son tour à Chiraz pour renforcer sa science du hadith et obtenir de lui la permission de rapporter le hadith puis retourna à Ispahan auprès de Shaykh Bahãi.

   Feyz devint mujtahid et put se rendre à la Mecque où il rencontra Shaykh Mohammad fils de Hasan fils de Zayn Al-Din Amili (1030/1620) duquel il obtint la permission de rapporter le hadith.

ispahan

L’émigration à Qom et son mariage

Sur le retour de la Mecque, il visite différentes villes d’Iran pour profiter des savants de ces villes jusqu’au moment de l’émigration de Mollã Sadrã d’Ispahãn vers Qom, où avec Mollã Abd Al-Razzãq Lãhiji, il accompagna le maître pendant huit ans et profitant du maître des soirées durant. 

    Pendant cette période (1029-1040 soit 1619-1630), Mollã Sadrã maria ses deux filles vertueuses et savantes à ses deux disciples Mollã Mohsen et Mollã Abd Al-Razzaq et surnomma ses deux gendres «Feyz» et «Fayyãz».

Le retour à Kashãn et la production scientifique

   C’est alors qu’une demande de retour à Ispahãn fut adressée à Mollã Sadrã de la part du gouverneur de Shiraz. Mollã Sadrã accepta l’invitation et Fays accompagna son beau-père à Shirãz pendant deux ans. Puis il rejoint Kãshãn où il se consacra à l’enseignement, à la prédication et à la production scientifique et il exécutait la prière de vendredi de temps en temps à Kãshãn ou à Qamsar.

Source: Golshan Abrar 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)