• Nombre de visites :
  • 686
  • 1/6/2010
  • Date :

Le raid israélien contre une flottille suscite un tollé international

recep tayyip erdogan

Le raid israélien contre une flottille d’aide pro-palestinienne en route vers Gaza a suscité lundi un tollé international. De nombreux pays l’ont jugé "disproportionné" et ont convoqué les ambassadeurs de l’État hébreu.

   Lors d’une conversation téléphonique avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, le président américain, Barack Obama, a demandé à connaître "le plus vite possible" les circonstances exactes de l’abordage qui a fait au moins neuf morts. Benyamin Netanyahou, qui a annulé une visite aux États-Unis, a déclaré "regretter" les pertes en vies humaines, tout en affirmant que les soldats israéliens "étaient forcés de se défendre". Le Conseil de sécurité de l’ONU devait tenir, à partir de 19 heures, une réunion d’urgence.

À la demande d’Ankara, les ambassadeurs des pays de l’Otan se réuniront spécialement mardi, alors que les relations israélo-turques se sont nettement tendues, l’opération ayant visé notamment un bateau humanitaire turc.

   Depuis le Chili, le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a haussé le ton: "Qu’on le sache, (la Turquie) ne restera pas inerte et silencieuse au sujet de cet acte de terrorisme d’État inhumain." La Turquie, autrefois un des rares alliés de l’État hébreu au Proche-Orient, a d’ores et déjà rappelé son ambassadeur et annulé les préparatifs pour trois manœuvres militaires conjointes avec Israël. À l’instar d’Amnesty International, qui a réclamé une "enquête crédible et indépendante", de nombreuses voix ont demandé que toute la lumière soit faite sur l’assaut dans les eaux internationales.

Source: Lepoint.fr

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)