• Nombre de visites :
  • 696
  • 1/6/2010
  • Date :

"Il est vital qu’une enquête complète soit menée" (Ban Ki-moon)

ban ki-moon

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, s’est dit "choqué" par l’opération contre la flottille qui transportait des parlementaires, des militants pro-palestiniens ou des journalistes et intellectuels de tous pays et voulait briser le blocus auquel est soumise la bande de Gaza depuis 2007.

   "Il est vital qu’une enquête complète soit menée pour déterminer comment un tel bain de sang a pu avoir lieu", a déclaré Ban Ki-moon. La chef de la diplomatie de l’UE, Catherine Ashton, et le représentant du Quartet (États-Unis, Russie, ONU, Union européenne) pour le Proche-Orient, Tony Blair, ont, eux aussi, réclamé une enquête.

   Alors que le Vatican exprimait sa "douleur" et sa "préoccupation", de nombreux États ont convoqué les ambassadeurs israéliens pour demander des explications, comme la France, l’Égypte, la Jordanie, l’Autriche, la Grèce, l’Irlande, la Suède, la Norvège, le Danemark, la Belgique, l’Autriche et l’Espagne. Certains étaient inquiets pour leurs ressortissants ayant pris part à l’expédition.

Moscou a jugé: "L’utilisation d’armes contre des civils et l’arrestation en pleine mer de navires sans raisons légales constituent une violation grossière des normes du droit international."

Source: Lepoint.fr

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)