• Nombre de visites :
  • 428
  • 1/6/2010
  • Date :

Réunion extraordinaire de l’UE sur le raid israélien contre une flottille d’aide pro-palestinienne

nicolas sarkozy

En Europe, les condamnations ont été sévères: "complètement inacceptable" (Suède), "totalement disproportionné", "grave et préoccupant" (Espagne), "réponse totalement inacceptable" à une mission humanitaire (Irlande).

   Le président Nicolas Sarkozy a condamné "l’usage disproportionné de la force" par Israël, exigeant "toute la lumière sur cette tragédie", selon un communiqué de l’Élysée. Allemagne, Belgique et Portugal ont également jugé l’assaut "disproportionné" et Rome "a déploré" "le meurtre de civils". En rétorsion, la Grèce a mis fin à un exercice aérien avec Israël en Crète (sud).

   Les ambassadeurs à Bruxelles des 27 pays de l’Union européenne tenaient une réunion extraordinaire lundi après-midi à l’issue de laquelle ils se sont mis d’accord sur un texte condamnant l’attitude d’Israël. De son côté, la Ligue arabe a convoqué une réunion spéciale mardi.

L’Organisation de la conférence islamique (OCI) a exprimé son "émoi" et sa "profonde indignation", par la voix de son président, le chef de l’État sénégalais Abdoulaye Wade. L’Union africaine, "profondément choquée", a demandé une enquête sur ce raid jugé "brutal et inhumain" par le Pakistan. Alger, Tunis et Rabat ont également vivement condamné l’opération israélienne.

Source: Lepoint.fr

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)