• Nombre de visites :
  • 1457
  • 29/6/2010
  • Date :

Les jeunes et les responsables du pays

des jeunes

   Ce ne sont pas seulement les parents qui ont des responsabilités à l’égard des jeunes. Les responsables de l’éducation, les responsables politiques et les planificateurs économiques doivent être considérés comme responsables à cet égard. Les jeunes du pays sont tous «les enfants» des responsables du gouvernement.

   Si ce sentiment se développe chez nos fonctionnaires, de nombreux problèmes de la jeunesse seront résolus. Il n’est pas possible de résoudre tous les problèmes à court terme, mais l’information des jeunes et leur aide sauront combler ces lacunes. L’immense jeunesse du pays est un torrent qui coule sans interruption et continuera de couler pendant de nombreuses années. Ce courant peut être traité de deux manières différentes:

Une première approche consiste pour les responsables, à reconnaitre avec sagesse l’importance de ce courant, d’identifier les champs qui ont besoin de cette énergie et de le canaliser vers les zones qui en ont besoin. Ainsi, grâce à cette Bénédiction divine, des milliers de domaines se développeront et les champs stériles deviendront fertiles.

   Il est possible de transformer cette rivière en une grande source d’énergie qui insufflera un dynamisme à l’ensemble du pays. Si cette énergie est traitée de cette façon, elle deviendra un phénomène bénéfique, unique et exceptionnel pour lequel les gens seront incapables de remercier Dieu suffisamment même si chacun Le remercie une centaine de fois par jour. Cette approche exige une planification, une bonne gestion, la levée des obstacles, la détermination des besoins et l’orientation de cette énergie qui est un don divin, vers la réalisation de ces programmes. Cela donnera lieu finalement, à la croissance, la vivacité, le dynamisme et la construction.

Une deuxième approche est que les responsables ignorent ce courant bénéfique et rapide, ne soient pas prêts à y réfléchir et à planifier, et en ignorent la valeur.

   Par conséquent, non seulement ce qui existe déjà sera détruit, mais l’eau de cette rivière sera également gaspillée ou se transformera en un marécage infecté ou pire encore provoquera des inondations qui anéantiront tout ce que la nation avait déjà réalisé. Ce seront les conséquences d’un manque de planification, de précision et d’efforts.

Source: Khamenei.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)