• Nombre de visites :
  • 1051
  • 15/8/2010
  • Date :

Les dernières campagnes

la mort d’alexandre le grand

   Après avoir rassemblé de nouvelles troupes (grecques et perses), Alexandre part pour la Bactriane et la Sogdiane (l’Afghanistan) en ~330.

Il s’empare de Samarkand (~328) et pénètre dans la vallée de l’Indus (~326). La même année, il vainc le roi indien Poros, à qui, par sagesse politique, il laisse la vie et le trône. Aidé des soldats et des éléphants de Poros, le conquérant s’apprête à mener une campagne en Inde.

   Mais, sur les rives du fleuve Hyphase, l’armée grecque refuse de poursuivre et aspire à rentrer dans sa patrie. Après un périple long de huit ans et de 20’000 km, Alexandre descend l’Indus jusqu’à Pattala, d’où il retourne en Perse par voie de terre, alors qu’une autre partie de son armée emprunte la voie de mer, par les golfes d’Oman et Persique. Circulant entre les anciennes capitales achéménides, Alexandre renforce son pouvoir, châtie les satrapes et les généraux indignes ou rebelles, prend des mesures administratives, renforce la collaboration des Grecs et des Perses.

Il meurt à Babylone, en ~323, alors qu’il préparait la conquête de l’Arabie et sans doute de Carthage et de Rome. Le corps d’Alexandre est emmené à Alexandrie, en Egypte, où on ne l’a jamais découvert.

Source: RINGGENBERG. Patrick, Guide culturel de l’Iran, éd. Rowzaneh, Téhéran, 2005, P.44.

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)