• Nombre de visites :
  • 3210
  • 15/8/2010
  • Date :

Guerre médiatique: guerre pour les âmes

Par la rédaction

   Il n’échappe à personne que les tensions internationales ont augmenté ces dernières semaines, mois et années. Tous les voyants sont au rouge. Un conflit est en gestation: c’est une certitude. Il est planifié de longue date par les officines de pouvoir occidentales. Afin de préparer l’offensive, une vaste campagne de propagande est lancée sur toute la zone de l’Otan.

campagne coordonnée en suisse normande…
la même en france…

   La campagne de chauffage à blanc de l’opinion publique comprend trois volets:

- Un volet officiel représenté par les responsables politiques: ces gens (B.Obama, M.Bloomberg, N.Sarkozy et co) sont chargés de distiller la haine contre l’Islam de manière indirecte et de renforcer la répression juridique et policière à leur égard. L’objectif est de neutraliser toute influence politique de la communauté musulmane dans les pays occidentaux.

volet un: le premier ministre canadien récompensé par le bnai brith

- Un volet officieux et communautaire: des agents américano-sionistes – sous couverture musulmane – sont chargés d’augmenter la visibilité des symboles et des caricatures les plus repoussantes de l’Islam (wahhabites), la revendication identitaire (les minarets), la compétition victimaire, etc. Ce sont les appâts destinés à assurer l’existence du troisième volet qui vise la majorité de la population.

campagne publicitaire osée par la société isla

- Troisième volet: la promulgation du sionisme et l’anti-islamisme primaire. Les agents sionistes infiltrés et actifs sous des couvertures diverses (journalistes, universitaires, politiciens, commerçants, etc) présents sur tout le spectre politique et social, attisent la haine contre les musulmans et les arabes en prétendant défendre l’identité occidentale et les intérêts de l’Occident face à la «menace» islamique.

geert wilders n’aime pas l’islam

   A ce stade, les officiels – coauteurs du complot avec les structures occultes du pouvoir – sont destinés à être les derniers défenseurs du droit des musulmans en Occident pour mieux pouvoir les abandonner une fois l’ordre de l’assaut lancé. Le Chef d’Etat-major américain Mike Mullen vient de rappeler que son plan d’attaque de l’Iran était prêt, même s’il le jugeait extrêmement préoccupant. Il reste difficile d’évaluer précisément les répercussions de cette campagne de propagande sur les populations et sur le niveau de la sécurité intérieure des pays-cibles (France, Etats-Unis,…).

Mais aux yeux de l’élite, une guerre civile semble préférable à une remise en cause de la structure du pouvoir économique de l’oligarchie militaro-financière.

   De toute façon, l’élite s’est déjà confectionnée des camps de retrait (iles, hôtels imprenables,…). La crise économique devant inéluctablement déboucher sur une crise de la dette souveraine des Etats, l’option guerrière semble gagner les faveurs des grands argentiers et pour se faire, il est nécessaire de créer les conditions nécessaires à sa mise en œuvre.  Toute guerre, qu’elle soit de faible ou de forte intensité, qu’elle s’étale sur des années ou sur quelques jours seulement, doit pouvoir s’appuyer sur une opinion publique favorable: par exemple, la destruction sophistiquée des tours du World Trade Center par le Pentagone était destinée à justifier l’attaque de l’Afghanistan aux yeux du grand public.

agent terry jones en poste à cnn

   Le pacte «Islamophobe-identitaire» vise de fait à former les conditions favorables à une autre décision de ce type. 

Mais le chaos de la guerre civile en interne et de la guerre généralisée au Proche-Orient ou  en Asie (Corée du Nord) ne sera jugulé politiquement, que par un retour à une dictature dont les formes ne sont pas encore précisées.

   Cette alliance laïc-identitaire est représentée en France par l’association raciste «Riposte laïque» qui distille la haine de l’Islam et des musulmans à travers ses agents double sionistes.

le message de paix délivré par les intellectuels européens…

   La tactique utilisée par l’Otan est la suivante: ce sont les auteurs du complot contre les musulmans qui devraient rester leur défenseurs en apparence: par exemple le maire milliardaire et sioniste de New-York Michael Blomberg (volet un), qui s’est prononcé en faveur de la construction d’une immense mosquée sur le site de Ground Zero (volet deux).

   Dans le volet deux, on citera en exemple la campagne provocatrice de la société «Isla Délice», soupçonnée d"être proche de l"ambassade d"Israël à Paris, - propriété de Daniel Herzog lui-même condamné à plusieurs reprises par la justice française pour fraude- afin de promouvoir de produits soi-disant «halal» au moyen d’une campagne publicitaire tendancieusement provocatrice (avec le slogan «fièrement  halal»).

Cette campagne est menée par le publiciste Andrea Stillacci dirigeant l’agence de publicité «Herezie» – du terme hérésie – et ancien collaborateur de l’agence d’influence américain Grey Group fondé par le sioniste Meyer.

 Herezie a été nommée ainsi car cette agence est destinée selon son fondateur, à promouvoir l’hérésie. Autre provocation du même genre, les restaurants Quick, récemment rachetés à prix d’or par l’Etat français (Caisse des Dépôts et consignations) des mains du milliardaire belge Albert Frères (entre autres), ont lancé une campagne visant à promouvoir des restaurants uniquement «halal» sur le territoire français. Cette décision s’insère dans la campagne du président américano-français Nicolas Sarkozy en faveur de la discrimination positive et de la communautarisation de la France.

une alliance objective: l’islam sioniste

   Ce type d’affaires crée le climat nécessaire pour la popularisation du troisième volet : le bloc sionisto-centré du laïcisme identitaire. Nous sélectionnons ici l’exemple de l’association «Riposte laïque» dirigée par  le conférencier au Bnai Brith Pierre Cassen, qui s’est récemment associée à l’extrême-droite identitaire française pour organiser des apéros-géants destinés à empêcher, avec de la bière et du saucisson, les musulmans français d’organiser leur prière dans un quartier de Paris. D’une manière générale, une alliance entre le sionisme mondial et l’extrême-droite occidentale a été scellée afin de lutter contre la présence islamique dans ces pays et in fine pour empêcher la mise en place d’une solution à l’occupation de la Palestine. Il s’agit en façade de défendre des valeurs européennes et américaines.

En réalité, il s’agit de promouvoir le conflit des civilisations afin d’installer un climat de terreur anti-démocratique et de mettre en place un système de guerre permanente.

   Aux Etats-Unis, cette alliance a pris la forme du bloc des chrétiens-sionistes: ainsi, le pasteur et agent sioniste Terry Jones (Dove World Outreach Center), auteur du pamphlet haineux (Islam is of the Devil) appelle à brûler des Corans, la journaliste israélienne (Israelnationalnews) Pamela Geller s’oppose à la construction d’une mosquée à Ground Zero, sur les lieux de l’attentat sioniste du 11 septembre à New-York. En Europe, des agents agissant sous couverture diverse (universitaires, politiques, commerçants) tels Robert Redeker ou Geert Wilders révèlent régulièrement des projets visant à avilir les musulmans et leur foi et en fin de compte, à combattre leur existence même. Geert Wilders est un supporter fervent d’Israël où il a vécu plusieurs années: il est le «rejeton» politique de Frits Bolkenstein, un ancien de Shell et commissaire européen en faveur du marché libre. Bolkenstein s’est rendu célèbre par la fameuse directive Bolkenstein sur la libéralisation du marché du travail européen. Chacun sait que la CIA a infiltré tout le spectre politique européen depuis 1945 si bien qu’aujourd’hui, des gens venus en apparence d’horizons différents se rallient au projet américain auquel ils avaient en fait toujours été inféodés: trotskystes (Lionel Jospin,André Gluksmann), libertaires (Daniel Cohn-Bendit),humanistes(Bernard Henry-Lévy,Bernard Kouchner,…), extrême-droite (de Villiers,…). Aujourd’hui, c’est la mobilisation générale contre l’Islam.

déboire de la littérature française: livre islamophobe de philipe de villiers commandé par ses supérieurs hiérarchiques

   En face, les troupes semblent divisées et peu prêtes à relever le défi. Elles sont certes majoritaires au sein de la population, qui ne cherche que paix et tranquillité, mais elles n’ont pas accès aux sphères du pouvoir. De plus elles ne semblent pas suffisamment conscientes du danger pour mettre en place un plan de représailles réfléchi. Elles ne bénéficient d’ailleurs d’aucune logistique, contrairement à la partie adverse qui bénéficie de la logistique des réseaux du Mossad, de la Cia et d’autres agences de renseignement. La partie semble donc compromise mais c’est aussi ce qui la rend plus intéressante. Il est donc nécessaire de resserrer les rangs autour de groupes unis autour d’un projet de résistance contre l’occupation sioniste et la domination américaine.  

dieudonné chez le président iranien ahmadinejad

Sources:

http://www.observatoireduhalal.com/

http://www.wpp.com

http://www.voltairenet.org/article166529.html

http://www.lefigaro.fr/international/2010/08/13/01003-20100813ARTFIG00534-aux-etats-unis-une-campagne-contre-l-islamisation.php

Articles Relatifs:

Le non-dit du traitement institutionnel de la question de l’Islam en Occident

Bataille juridique autour de Dieudonné

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)