• Nombre de visites :
  • 1526
  • 19/10/2010
  • Date :

La conception matérialiste de l’art

art

   Dans le monde actuel, la conception matérialiste de la richesse spirituelle fait qu’elle est mesurée par rapport à l’argent qu’elle procure. Combien d’argent les connaissances peuvent-elles produire? Combien d’argent peut produire cet art?

Mais il y a un autre critère dans l’Islam. Cela ne signifie pas que l’Islam refuse de tirer profit des connaissances, de l’art et d’autres richesses spirituelles, non, la connaissance est un moyen de fournir des aides sociales.

   L’art est un moyen de rendre la vie intéressante et confortable. Il n’y a rien de mal à cela. Mais en plus de cela, la richesse spirituelle, en elle-même, est très utile du point de vue islamique.

Le fait que l’artiste ait un talent artistique est en soi une valeur, du point de vue islamique, même si personne ne connaît son art ou n’en tire profit.

   En raison d’un manque de possibilités ou d’expérience, il se peut qu’une société n’ait pas les moyens d’acquérir ces connaissances, cet art et d’autres formes de richesses spirituelles. Cela est certainement le cas dans notre société et dans de nombreuses autres régions du monde, mais cela ne doit pas empêcher le mouvement de la science et de l’art.

Source: Khamenei.ir

Articles Relatifs:

Un devoir

Les dons de Dieu

L’économie et l’art

Une réalité supérieure

La définition de l’art religieux

L’orientation de l’art religieux

Les responsabilités de l’art vis-à-vis de l’Humanité

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)