• Nombre de visites :
  • 1221
  • 31/10/2010
  • Date :

Le mostazãd 

attar

   En ajoutant à chaque vers d’un ghazal ou d’un ghasîdeh, un vers court ayant le même rythme et la même rime, nous aurons un "mostazãd" [1]. Un grand nombre de poètes ont rédigé dans cette forme. Mais les plus anciens sont ’Attãr et Massoud Sa’ad Salmãn. De nos jours, cette forme de poésie est consacrée aux sujets critiques.

Note:

[1] Mot arabe signifiant "superflus". Cette appellation concerne l’existence des vers courts qui s’ajoutent comme superflus à chaque vers.

Source: Teheran.ir

Articles Relatifs:

Le tarjî band

Le tarkîb band

Le mossammat

Le dobeîtî 

Le ghét’eh 

Le robã’î

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)