• Nombre de visites :
  • 7755
  • 10/11/2010
  • Date :

La guerre de mouvement (1914)

le général von kluck

   L’offensive prévue par les Français en Lorraine est un cinglant échec et, tandis que les Allemands écrasent la résistance belge (Liège est prise le 16 août et Charleroi le 23) et font reculer les forces franco-britanniques rencontrées sur la Sambre, les armées françaises de l’Est se replient à marche forcée vers la Seine.

Le plan Schlieffen se déroule selon les prévisions; la route de Paris paraît ouverte, et le 5 septembre, les troupes allemandes arrivent à la hauteur de Meaux.

   Mais Joffre, commandant des armées françaises du Nord et du Nord-Est, et le commandant britannique French profitent d’une initiative hasardeuse de l’aile droite allemande du général von Kluck (négligeant Paris, elle cherche à couper la retraite de l’armée française, présentant ainsi le flanc à l’armée couvrant la capitale) pour lancer une contre-offensive: c’est la fameuse bataille de la Marne (24 août-13 septembre), où, après plusieurs jours de combats acharnés, le général allemand Moltke est contraint d’ordonner un repli général, qui reporte le front 70 km plus au nord, sur l’Aisne, et entérine l’échec du plan de bataille allemand. 

Les armées s’affrontent ensuite sur la Somme et dans le Nord lors des combats de la Course à la mer et de la mêlée des Flandres: les Allemands sont contenus au nord d’une ligne passant par Reims, Soissons, Arras, et aboutissant à la mer du Nord, sur la côte belge. Le front est stabilisé en décembre 1914; il forme un trait continu qui s’étire sur 750 km. La guerre des tranchées s’installe.  

   Parallèlement, les opérations commencent en Prusse-Orientale fin août - début septembre, et des troupes allemandes doivent être prélevées à l’ouest pour contenir l’avance russe sur le territoire du Reich, ce qui contribue à l’échec sur la Marne.

   La brillante victoire de Hindenburg à Tannenberg, les 26-29 août, permet cependant à l’Allemagne de pénétrer assez profondément en territoire polonais pendant l’hiver 1914-1915. Quant aux Autrichiens, ils prennent Belgrade en novembre mais en sont chassés par les Serbes le 13 décembre. Les Russes bousculent les Autrichiens en Galicie.  

Source: Memo.fr

Article Relatif:

Un conflit de courte durée
  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)