• Nombre de visites :
  • 1822
  • 15/11/2010
  • Date :

Le mouvement cubiste, origines et manifestations (1)

   Article de Mohsen Assibpour  publié dans la Revue de Téhéran en janvier 2007.

    Si l’on veut donner le sens du mot "cubisme" tel qu’il serait présenté dans un dictionnaire, on pourrait dire que c’est une école d’art qui se proposait de représenter les objets décomposés en éléments géométriques simples. Mais si on se demande qui est "cubiste", la première réponse sera: "C’est un peintre de l’école Braque-Picasso". Cette définition fut proposée le 23 avril 1911 dans le journal "Le Petit Parisien", peu après l’ouverture du scandaleux Salon des Indépendants qui eut lieu du 21 avril au 13 juin de la même année.

Les cubistes - y compris Albert Gleizes, Jean Metzinger et Fernand Léger - eurent leurs propres salles d’exposition dans le salon. Les travaux de Pablo Picasso et de George Braque n’étaient pas inclus dans la présentation.

   Les origines du mot "cubisme" peuvent être retrouvées dans le travail d’Henri Matisse (1869-1954), qui était l’un des membres du jury du Salon d’Automne. Il avait ainsi annoncé que George Braque y avait exposé des tableaux "à petits cubes", ainsi qu’il décrivit l’une de ses œuvres réalisée en 1908. Pour avoir une autre définition du mot, nous pouvons citer Daniel Henry Kahnweiler qui, dans son livre L’Ascension du Cubisme, qualifie le cubisme de " deux lignes se rencontrant en haut avec entre ces deux, plusieurs cubes".

george braque, nature morte aux instruments de musique

   Comme Matisse l’a rappelé, c’est George Braque qui créa la première œuvre cubiste et qu’il établit ainsi le cubisme en tant qu’orientation stylistique. A la suite de critiques négatives, Braque retira la toile du Salon d’Automne située dans le Grand Palais, et ce à la veille de l’ouverture de l’exposition. Par la suite, le terme "cubisme" apparut pour la première fois dans un rapport sur le Salon des Indépendants en 1909. Désormais, les tableaux de Pablo Picasso et de George Braque furent classés comme faisant partie intégrante de ce nouveau mouvement. Quelques années après son émergence, Picasso précise cependant : "Nous n’avons pas développé le cubisme intentionnellement. Nous avons seulement voulu exprimer ce qui était à l’intérieur de nous. Personne ne nous a dicté un programme, et nos amis les poètes ont attentivement suivi nos efforts sans jamais rien nous imposer.

De même, il a souligné que: "Le cubisme a des buts évidents. Nous ne le voyons que comme un moyen d’exprimer ce que nous percevons par l’œil et par l’esprit, en même temps que nous utilisons toutes les possibilités qui se trouvent à l’intérieur des propriétés naturelles du dessin et de la couleur. Pour nous, cela devient la source d’une joie inattendue, un réservoir de découvertes. "Personne ne put, à l’époque ou plus tard, parler d’une école de Picasso ou de Braque. Et même jusqu’à la fin de la période dite " cubiste", il reste difficile de l’associer à un programme ou à une école clairement définie.

Source: Teheran.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)