• Nombre de visites :
  • 1304
  • 19/12/2010
  • Date :

L’évolution du graphisme iranien (1)

le temple d’anahita

   Les racines de cet art moderne sont les premières images objectives et subjectives créées par les premiers hommes.

Par ces images, nous pouvons supposer que leurs intentions étaient d’imiter et de reproduire la nature: animaux et individus, mais aussi la vie et la société, comme dans leurs représentations de la chasse.

   A la base de ces dessins, les premières inscriptions étaient des pictogrammes qui reproduisaient assez fidèlement les objets et scènes désignés.

L’écriture est apparue dans le bassin de la Mésopotamie [1] à Sumer, il y a environ cinq mille ans. Pour des raisons d’économie et de gain de temps, les dessins se stylisèrent de plus en plus jusqu’à se résumer parfois à quelques traits. Un pas fut franchi lorsque les écritures se dissocièrent de ce phonème et qu’on passa à un système de graphème, la plus petite unité décomposable de notre langage.

   On parvint ainsi à l’abstraction de l’écriture, chaque code demandant une initiation avant d’être compris. Ce n’est que dans leur articulation et leur solidarité que ces signes parviennent à prendre un sens. Ce langage devint même le héraut de l’intellectualisation et de toutes les philosophies en Occident.

Un langage lié à la spiritualité, la construction et la réflexion. Il y avait donc un langage abstrait et conceptuel destiné à retranscrire un monde intelligible et spirituel et un langage pictural anodin destiné à retranscrire un monde anodin.

   Autrement dit, l’alphabet naquit de la volonté de signification descriptive et géométrique des interjections, donc des sons et de la parole. La pensée, parce qu’elle correspond à un besoin de l’homme, serait issue de cette volonté de s’exprimer.

En considérant ces premières représentations de la vie sociale comme le premier moyen par lequel l’humanité s’est exprimée, nous admettons alors que le graphisme y trouve ces sources.

Note:

[1] Région située entre le Tigre et l’Euphrate.

Source: Teheran.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)