• Nombre de visites :
  • 441
  • 3/1/2011
  • Date :

Je cherche

question

 Je cherche mes racines Le sol s’effrite sous mes pas

«Qui je fus» n’a de sens que par bien des «peut-être»

Les mots que j’ai écrits me reparlent très bas

Comme un puzzle éclaté je rassemble mon être

Le passé on l’oublie on lui tourne le dos

Au détour d’un poème il revient un matin

«Qui je fus» se dessine en une ombre très douce

Le partage se fait de l’ombre et du destin

Michel Conrad

 

Source: Sites.google.com

Poésies Relatives:

En l’absence

Chanson

Au-delà de dix mots

Dans l’avenir, peut-être

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)