• Nombre de visites :
  • 481
  • 3/1/2011
  • Date :

Je vous écris

ecrire

Je vous écris ces mots d’amour en ces jours-ci

Tandis que loin de France on nous rejoue Shakespeare

Une aurore y succède à cinquante ans de nuit

A laquelle certains font tout pour revenir.

Sur la scène est présent l’Othello de service

La radio nous apprend que c’est un général

Cette nuit d’insomnie je pense au Portugal

Où l’on assiège les maisons des communistes.

Vous dormez, cette nuit, tandis que bat mon cœur,

Dans quel pays lointain est votre âme en allée?

Vole le silence parmi les sorbiers

Les oiseaux s’y posent loin des oiseleurs.

Sur l’aile de quel rêve ou bien en quels sentiers

Votre âme, en robe blanche, a-t-elle fait voyage?

Cette chaude nuit d’août où mon cœur fait naufrage

Je pense à vous, je pense à votre cœur altier.

Michel Conrad

 

Source: Sites.google.com

Poésies Relatives:

Je cherche

En l’absence

Chanson

Au-delà de dix mots

Dans l’avenir, peut-être

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)