• Nombre de visites :
  • 526
  • 8/1/2011
  • Date :

Le visage

maison de retraite

    Le visage de ma mère, hier, quand j’arrivai à la «Maison de Retraite», exprimait une grande souffrance psychologique. Très vite, je parvins à lui rendre, pour quelques heures, la sérénité.

Elle s’endormit, alors, à mes côtés, dans son fauteuil-roulant, comme s’endorment les enfants qui ont eu de gros chagrins.

   Quand elle s’éveilla, nous regardâmes, côte à la côte, des documentaires, à la télévision: d’anciennes civilisations d’Amérique du Sud, des ours du Kamtchatka, dévoreurs de saumons rouges, dans les rivières...

De temps à autre, ma mère regardait par la fenêtre, et s’émerveillait de la cime des marronniers, éclairés par le soleil, qu’elle prenait pour «des fleurs».

Michel Conrad

Source: Sites.google.com

Poésies Relatives:

L’eau

Faire sourire

Je n’ai pas

Le marbre

Je vois

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)