• Nombre de visites :
  • 1154
  • 16/1/2011
  • Date :

La vie de Bilãl (3)

rome

L’environnement de l’époque

    Pendant des années, le soleil avait rayonné sur deux pays civilisés, en l’occurrence la Perse et Rome. Ces deux empires dominaient tous les autres pays à cette époque mais ni l’Arabie, ni la région de la Mecque n’avaient attiré leur attention car pour eux cette partie du monde était peuplée de tribus bédouines qui ne méritaient pas que l’on s’y intéresse.

Les habitants de cette région d’Arabie étaient exposés à d’innombrables troubles. Ils vivaient dans la plus grande ignorance et subissaient toutes sortes d’oppressions.

   Dans chacune des maisons, une place était aménagée pour l’adoration des idoles et chaque tribu avait sa propre divinité. Ils installèrent également un certain nombre d’idoles décorées d’or et d’argent, au centre de la ville.

   De plus ils sculptèrent pour eux-mêmes des idoles dont le nombre était égal à celui des jours de l’année, soit 360 idoles appartenant aux plus importantes tribus arabes (1), qu’ils placèrent dans la Sainte Ka’bah.

Le feu destructeur de la guerre ne s’éteignait jamais vu l’ambiance belliqueuse dans laquelle vivaient ces tribus et de nombreux jeunes y laissaient leur vie.

   Parfois les guerres se prolongeaient tellement qu’on oubliait que la paix et le confort existaient, et qu’on pensait qu’il était normal de vivre dans un tel enfer. Le pillage était devenu une profession. Les pilleurs qui ignoraient le Tout-Puissant Dieu, attaquaient sans hésitation et sans scrupule toutes les caravanes qui passaient, et réservaient de plus un très mauvais traitement aux victimes de leurs pillages, les opprimant sauvagement.

Note:

1- "History of Civilisation", Gustave Le Bon, P. 103.

Source: Bostani.com

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)