• Nombre de visites :
  • 3145
  • 26/1/2011
  • Date :

La calligraphie islamique (2)

Style naskh, page du Coran

style naskh

   Ce style, créé au début du XIe siècle par Ibn Moghleh, était aussi célèbre que le fut le style coufique. Ce style était inspiré, entre autres, des écritures coptes et syriaques.

Ce style se répandit et fut utilisé dans la majorité des pays islamiques. Il était notamment largement utilisé par les Iraniens pour recopier des manuscrits.

Style sols

style sols, calligraphie d’ibn moghleh

  C’est l’un des styles le plus important de calligraphie qui fut créé par Ibn Moghleh au XIe siècle. La structure de ce style est statique et imposante.

Le sols est surtout utilisé dans la décoration des livres et tablettes.

   En Iran, ce style est utilisé pour écrire le titre des sourates du Coran, les quatrièmes de couverture, ainsi que les tablettes ou les inscriptions sur de la céramique. Son utilisation demeure courante dans ce pays.

Style mohaghagh

style mohaghagh

   Ce style fait partie des styles "brisés" (Shekasteh) et fut systématisé par Ibn Moghleh. Certains calligraphes considèrent le style mohaghagh comme étant le père des styles de calligraphie islamique.

Le mohaghagh est le style le plus proche de l’écriture coufique simple, où la forme des lettres est régulière et épaisse, avec des écarts réguliers et sans que les différentes lettres se recoupent les unes les autres.

Style reyhãn

style reyhan

   Ce style dérivé du style mohaghagh se caractérise par sa finesse et la petitesse de ses caractères. Il a toutes les caractéristiques du style mohaghagh mais est plus fin, c’est pour cela qu’il est comparé à la fleur et à la feuille de basilic (reyhân en persan). Ce style a été inventé notamment pour la facilité de son écriture et pour pouvoir être écrit plus rapidement que le mohaghagh.

Style towghi’

   Ce style de calligraphie islamique fut inventé à l’époque du calife abbasside Ma’moun et fut complété au XIIe siècle. Il est généralement utilisé pour les signatures, d’où son nom de towghi’signifiant "l’action de signer" en arabe.

On retrouve ce style dans les écrits gouvernementaux et religieux les plus importants.

   Du point de vue de la forme, il ressemble aux styles sols et reghã’. Les lettres du style towghi’ sont cependant plus épaisses que celles du reghã’, et ses courbes moins appuyées.

Style divãni

style divani

   Ce style de calligraphie islamique est utilisé de façon relativement courante dans les pays arabes. Il fut créé par Hessãm Roumi.

Le divãni fut largement utilisé dans l’Empire ottoman, notamment sous le règne de l’empereur Soleymãn 1er.

   On appelle aussi ce style "khafi" (caché) s’il est exempt d’ornementations et de vocalisation, et "jali" (apparent) s’il est accompagné d’ornementations et vocalisé. Calligraphier dans ce style demande beaucoup de temps et de patience.

Source: Teheran.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)