• Nombre de visites :
  • 3633
  • 26/1/2011
  • Date :

La calligraphie islamique (3)

style sols et reqa’, calligraphie de haji maghsoud tabrizi, xviiie siècle

Style reghã’

   Le reghã’ fait partie des styles "cassés" (shekasteh) de calligraphie islamique. Il est avant tout utilisé pour les correspondances privées sur du papier de format réduit, ou encore pour écrire des livres ou des manuels non religieux.

Ce style était largement utilisé par les calligraphes ottomans.

   Le Sheikh Hamdollah Al-Amãsi lui apporta certaines modifications et corrections au Xe siècle. Le reghã’ fut ensuite simplifié par d’autres calligraphes pour ensuite devenir le style roq’eh, qui est l’un des styles les plus utilisés actuellement au sein des pays arabes.

Ce style est une combinaison entre les styles naskh et sols et ressemble beaucoup au style towghi’, la seule différence étant l’épaisseur plus importante des lettres écrites en styletowghi’.

   Le style reghâ’ était beaucoup utilisé par les scribes du fait de la possibilité de l’écrire rapidement ou encore pour la rédaction d’ouvrages non-religieux.

Style roq’eh

style roq’eh

   Ce style se situe entre les styles naskh et divãni. Roq’eh signifie "joindre" ou "faire se rencontrer". Le roq’eh fut largement utilisé au sein de l’Empire ottoman, puis dans l’ensemble des pays musulmans où il demeure largement employé.

Il y est surtout utilisé en tant qu’écriture cursive et standard, et à dans ce sens la même importance et place que le style nasta’ligh en Iran.

   Le style roq’ehest l’un des styles les plus faciles de calligraphie, dont la maîtrise permet également d’apprendre facilement le style divãni.

Style toghrã

style toghra, signature de l’empereur ottoman soltan mahmoud ii.

   C’est un style de calligraphie relativement compliqué que l’on utilisait pour écrire les noms et surnoms des sultans et princes sur les édits et lois au Moyen Orient.

Les sultans ottomans ont plus particulièrement utilisé ce style pour leur signature.

   Le toghrã est composé d’un assemblage de lignes verticales se terminant en arc entrant les uns dans les autres.

Style sini

style sini

   Ce style de calligraphie sino-islamique est parfois appelé "calligraphie islamique" du fait de la finesse de ses lignes. On trouve ce style avant tout dans les mosquées chinoises, et le plus fameux calligraphe de ce style fut Hâji Nouroddin Mey Gangdjiang.

Source: Teheran.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)