• Nombre de visites :
  • 1413
  • 19/2/2011
  • Date :

Khosrow et Shirin (2)

shirin et farhad, artiste inconnu, miniature du xvie siècle

   Khosrow poursuivit son voyage jusqu’en Arménie et Shirin jusqu’à Tisfûn où elle se présenta aux femmes du harem qui la reçurent selon les ordres, bien que préoccupées par la beauté et la grâce de la nouvelle venue.

   Apprenant que Khosrow s’était enfui, Shirin devina que cet homme près du lac n’était autre que Khosrow. Ce dernier, à peine arrivé en Armenie, pleura dans le vin auprès de Mahin Bãnû la disparition de Shirin.

C’est alors qu’un groupe de notables lui envoya un messager pour lui annoncer la mort de son père et lui demander de prendre la succession. Khosrow revint en toute hâte à Tisfûn où il apprit le départ de Shirin et de Shãpûr pour l’Arménie où, au lieu de retrouver Khosrow, elle retrouva sa mère qui l’accueillit à bras ouverts.

   Parmi les ennemis de Khosrow, Bahrãm mit la stabilité du trône en danger en accusant Khosrow de folie à cause de son amour pour Shirin. Bahrãm et ses alliés forcèrent alors Khosrow à s’enfuir de nouveau vers l’Arménie. C’est sur la route, dans un pavillon de chasse, que les deux amoureux se rencontrèrent de façon fortuite. La mère de Shirin lui conseilla de ne pas se laisser aller à ses sentiments et d’exiger de Khosrow qu’il l’épousa pour éviter le destin tragique de Viss.

   Shirin suivit les conseils de sa mère et repoussa avec adresse les élans amoureux de Khosrow qui déçu et fâché, prit la route d’Istambul avec le cheval de Shirin. Il y épousa Maryam, fille de l’empereur de Byzance et réussit avec l’aide de son armée à venir à bout de ses ennemis et à repousser Bahrãm qui s’enfuit en Chine. C’est alors que Khosrow commença de nouveau à penser à Shirin et rechercha l’oubli dans les festivités de la cour et la musique envoûtante de Bãrbad. Mahin Bãnû mourut après avoir encore conseillé à sa fille de rester ferme devant Khosrow et lui laissa le trône d’Arménie en héritage.

C’est ici qu’apparaît un nouveau personnage, Farhãd, tailleur de pierres réputé pour ses travaux extraordinaires.

   Khosrow fut vite mis au courant de l’amour de Farhãd pour Shirin et décida de se débarrasser de ce concurrent en lui offrant de l’or, des pierres précieuses et en lui confiant des travaux infinis qui l’éloignèrent de la cour de Shirin. Après un long dialogue entre les deux prétendants, Khosrow obligea Farhãd à creuser une route dans la montagne de Bisetûn pour permettre le passage des caravanes de commerce. Farhãd accepta à condition que Khosrow, une fois le travail terminé, renonce définitivement à cet amour. Pendant ce temps, Shirin apportait de temps en temps à Farhãd, un bol de lait pour lui redonner des forces. Un jour, son cheval, épuisé par la charge de pierres précieuses qu’il transportait, mourut dans la montagne. Farhãd porta alors le cheval et la cavalière sur son dos jusqu’au château. Khosrow qui apprit cette aventure et qui vit que les travaux de Farhãd étaient en train de parvenir à leur fin, comprit qu’il était sur le point de perdre Shirin. Il envoya donc un messager qui annonça à Farhãd la mort de Shirin. Ne pouvant supporter cette perte, Farhãd se jeta aussitôt du haut de la montagne et mourut sur le coup. Par la suite, la femme de Khosrow décéda également et Khosrow épousa une jeune fille d’Ispahãn, Shokr, réputée pour sa beauté et sa pureté. Néanmoins, Khosrow ne parvenait pas à oublier Shirin qui représentait pour lui l’esprit, alors que sa femme était pour lui matière. Il décida donc d’épouser Shirin après une réconciliation à la suite de dialogues musicaux entre deux chanteurs qui représentaient les deux amoureux.

Le mariage fut somptueux mais leur bonheur ne fut que de courte durée car le fils de Khosrow et de Maryam tomba amoureux de Shirin lors des cérémonies nuptiales et assassina son père pendant son sommeil. Désemparée, Shirin se suicida sur la tombe de Khosrow auprès de laquelle elle fut inhumée.

Source: Teheran.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)