• Nombre de visites :
  • 2534
  • 12/3/2011
  • Date :

Un lien avec la nature

haft sîn

   Haft Sîn (les sept ’S’), sept objets dont le nom commence par la lettre S ou "sin" de l’alphabet persan, sont sept objets disposés sur une nappe à cette occasion: germes de blé poussant dans un plat, dessert fait de germes de blé, ail, pommes, baies de sumac, vinaigre, jacinthe et pièces symbolisant respectivement la renaissance, l’abondance, la médecine, la beauté, la santé, l’âge et la patience, l’arrivée du printemps et la prospérité. On y dispose également un livre sacré (par exemple, le Coran, la Bible, la Torah ou l’Avesta) ou encore un livre de poésie qui évoquent la grâce de Dieu. Rassembler ces Haft Sîn sur une nappe décorée n’est que l’expression de remerciement et de reconnaissance envers des biens octroyés par le Créateur.

Norouz est également très présent dans les légendes et la littérature classique iranienne, et renvoie à certaines croyances profondes des Iraniens. Ferdowsi évoque dans son livre que Norouz est le jour où Jamshid, le quatrième roi de la plus ancienne dynastie légendaire iranienne, accéda au trône.

   La littérature persane classique confère toujours un aspect spirituel et mystique au printemps en le comparant avec la notion de Résurrection. Les poètes classiques considèrent Norouz comme la fête nationale et religieuse et le printemps comme le reflet de la beauté et le pouvoir résurrecteur de Dieu. Beaucoup d’entre eux ont également été inspirés par des versets coraniques faisant allusion à l’existence d’une vie après la mort en donnant l’exemple du printemps et de la renaissance de la nature.

Source: Teheran.ir

Articles Relatifs:

Norouz vint

Norouz chez les Abbassides

La célébration de Norouz dans la Perse antique

Repas traditionnels de Norouz

Sizdah Bedar

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)