• Nombre de visites :
  • 640
  • 4/5/2011
  • Date :

La jeune fille et l’ange de la poésie

poésie

L’ange reste près d’elle; il sourit à ses pleurs,

Et resserre les nœuds de ses chaînes de fleurs;

Arrachant une plume à son aile azurée,

Il la met dans la main qui s’était retirée.

En vain, elle résiste, il triomphe... il sourit...

Laissant couler ses pleurs, la jeune femme écrit.

Sophie d’Arbouville

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)