• Nombre de visites :
  • 474
  • 5/5/2011
  • Date :

Epigramme

epigramme

Je mourrai de trop de désir,

Si je la trouve inexorable;

Je mourrai de trop de plaisir,

Si je la trouve favorable.

Ainsi je ne saurais guérir

De la douleur qui me possède:

Je suis assuré de périr

Par le mal ou par le remède.

Isaac de Benserade  

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)