• Nombre de visites :
  • 2443
  • 5/5/2011
  • Date :

Une des villes de la province de Markazi

saveh

   Le nom de «Sãveh» ne semble pas être mentionné tel quel dans les documents préislamiques, pourtant l’existence de vestiges datant de la période des Sãssãnides prouve que la région était prospère avant l’Islam.

   Dans un récit islamique lié aux triples signes extraordinaires de la naissance du Prophète de l’Islam, le nom de la ville a été pourtant mentionné: 1) l’effondrement de la voûte du palais de Ctésiphon, capitale mésopotamienne des Sãssãnides, 2) l’extinction inattendue des feux dans le plus grand temple des Zoroastriens à Estakhr (Province du Fãrs), 3) l’assèchement du lac de Sãveh.

   Après l’islamisation de la Perse, Sãveh devint vite un centre du sunnisme chaféite, mais à partir du XIIe siècle, les Ismaéliens étendirent leur influence dans diverses régions iraniennes dont Sãveh où les habitants se convertirent progressivement au chiisme.

La ville fut dévastée par les envahisseurs mongols au XIIe siècle. D’après l’historien Yãghout Homavi, les Mongols incendièrent la grande bibliothèque de Sãveh qui était vraisemblablement équipée d’un observatoire.

   Sãveh fut reconstruite plus tard et les notables de la ville dont Zahireddin Savodji et son fils en firent reconstruire les fortifications au XVe siècle. Le voyageur vénitien, Marco Polo cita le nom de Sãveh dans la relation de ses voyages, Livre des merveilles du monde.

saveh

   Situé dans le nord de la province de Markazi, Sãveh est le chef-lieu d’un département du même nom, le plus vaste de la province (8855 km²). Selon le recensement national de 1996, le département comptait 223 429 habitants, soit 17,5% de la population de la province Markazi, bien qu’il représentât à lui seul 30% de sa superficie. La population est à 53% urbaine et se répartit dans les cinq villes du département: Sãveh, Zãvieh, Gharghãbãd, Ma’mounieh, Nobarãn.

La ville de Sãveh se situe à une altitude de 995 m par rapport au niveau de la mer, et se trouve à 152 km d’Arãk, capitale de la province. Or, Sãveh est plus proche de Téhéran (142 km) que la capitale provinciale.

   A proximité du grand désert central du plateau iranien (kavir), le département de Sãveh est caractérisé en général par un climat chaud et aride. Le taux de la pluviosité est faible (autour de 213 mm par an). Le département est couvert de vastes plaines. Dans les plaines du sud du département, le sol est plus fertile et plus favorable à la culture et au jardinage. Les hauteurs sont plus denses dans l’ouest du département. Le point culminant du département est un sommet de 2 930 m à l’ouest de Rãzeghãn.

Le département de Sãveh est arrosé par la rivière Ghara-tchaï. Cette rivière dont les sources se situent dans la province voisine, Hamedãn, traverse le département de Sãveh de l’ouest à l’est. Le nouveau barrage hydraulique de Sãveh (Al-Ghadir) a été construit sur cette rivière, sur l’emplacement du vieux barrage de l’époque de l’empereur safavide, Shãh Abbãs le Grand.

Source: Teheran.ir

Articles Relatifs:

La province de Markazi

Khorheh (Kurrah)

Galeries Relatives:

La mosquée du Vendredi de Sãveh

Alvir (1)

Alvir (2)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)