• Nombre de visites :
  • 1891
  • 13/6/2011
  • Date :

Les dômes touristiques (1)

mausolée

    Les sites religieux en Iran mêlent religion, philosophie, art et vie et sont prioritaires dans les critères de choix des touristes étrangers. Vus sous cet angle, les problèmes du tourisme et de son développement peuvent être facilement résolus. Les raisons en sont multiples.

Premièrement, tous les pays investissent dans l’industrie du tourisme en fonction de leurs potentialités et en tirent un profit considérable. La Turquie, par exemple, avant d’exploiter ses richesses architecturales, a utilisé ses sites naturels et transformé ses plages et ses lacs en sites touristiques.

   En Iran, sur quel atout faut-il miser pour développer le tourisme? Existe-t-il des vestiges historiques ou des villes qui puissent attirer les touristes et qui ont, en même temps, un lien avec la religion?

    En assumant qu’on puisse lier tourisme et religion, il y a de fortes chances que les touristes occidentaux soient ipso facto éliminés…et le problème du développement du tourisme, par là-même, réglé.

L’Iran est, dans la région, un pays particulièrement riche dont la forte population peut présenter des avantages pour le tourisme.

    Le sous-directeur de la "zone libre" a déclaré que les études faites avaient montré que les musulmans étaient très intéressés par notre pays et qu’il était, par conséquent, impératif de leur faciliter les procédures d’entrée sur notre territoire. On a également lancé une campagne "villages et santé" pour développer le tourisme dans les petites villes et organiser l’hébergement des familles.

Cependant, certains points importants doivent être pris en considération. Tout d’abord, le fait que le faible taux de tourisme religieux soit en relation directe avec le faible taux de tourisme en général.

   Ensuite, pour développer le tourisme religieux, il est indispensable d’orienter le tourisme vers les campagnes plutôt que vers les villes, celles-ci représentant un terrain plus propice étant donné leur culture plus religieuse et plus traditionnelle. Ceci nécessite, bien entendu, la création d’infrastructures routières et hôtelières. Un travail doit également être effectué sur place pour préparer les populations locales a accueillir ces touristes.

Source: Teheran.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)