• Nombre de visites :
  • 371
  • 10/7/2011
  • Date :

Intérieur

intérieur

A grands plis sombres une ample tapisserie

De haute lice, avec emphase descendrait

Le long des quatre murs immenses d’un retrait

Mystérieux où l’ombre au luxe se marie.

Les meubles vieux, d’étoffe éclatante flétrie,

Le lit entre aperçu vague comme un regret,

Tout aurait l’attitude et l’âge du secret,

Et l’esprit se perdrait en quelque allégorie.

Ni livres, ni tableaux, ni fleurs, ni clavecins ;

Seule, à travers les fonds obscurs, sur des coussins,

Une apparition bleue et blanche de femme

Tristement sourirait - inquiétant témoin -

Au lent écho d’un chant lointain d’épithalame,

Dans une obsession de musc et de benjoin.

Paul Verlaine (1844-1896)

Source: Poesie.webnet.fr

 

 

Poésie Relative:

Allégorie

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)