• Nombre de visites :
  • 1602
  • 1/8/2011
  • Date :

Les pauvres et les riches selon le Prophète Mohammad

pauvres et les riches

   L’Imam Al-Sãdiq (p) rapporte le Hadith suivant du Prophète: Un jour, des pauvres sont venus se plaindre auprès du Prophète d’être défavorisés par rapport aux riches en ce qui concerne la bonne action et les actes de bienfaisance. Ils dirent: O Messager d’Allãh! Les riches possèdent les moyens d’affranchir (les esclaves), pas nous; ils ont la capacité d’accomplir le Pèlerinage, pas nous; ils ont de quoi faire l’aumône, pas nous; ils disposent des équipements nécessaires pour faire le Jihãd, pas nous! Le Prophète (P) leur répondit:

«Dire cent fois Allãhu Akabar (Allãh est le plus Grand) vaut mieux que l’affranchissement de cent âmes, glorifier Allãh (dire Subhãn Allãh = Allãh soit glorifié) cent fois vaut mieux que conduire cent bétails de sacrifice (requis pour le Pèlerinage); réciter cent fois Alhamdu lillãhi Rabb-il-’ãlamîn (louanges à Allãh, Seigneur des mondes) vaut mieux que l’offre, pour la Cause d’Allãh, de cent chevaux sellés et chargés de provisions; quiconque récite cent fois lã ilãha illallãh (il n’y a de Dieu qu’Allãh) aura accompli la meilleure action du monde, à l’exception de celui qui aurait fait plus (d’invocation).

   Les riches ayant appris la recommandation du Prophète (P), se mirent à la suivre. Les pauvres revinrent alors auprès du Prophète (P) et lui dirent: O Messager d’Allãh! Les riches ont appris votre recommandation et l’ont suivie! (ils conservent donc leur avantage sur nous). Le Prophète leur répondit:

«C’est une faveur qu’Allãh accorde à qui IL veut!».

"Makãrim Al-Akhlãq", pp. 306-107.

Articles Relatifs:

 La plaisanterie selon le Prophète Mohammad

Les longues espérances selon le Prophète Mohammad

L’impudence selon le Prophète Mohammad

Esprit de corps selon le Prophète Mohammad

Les péchés selon le Prophète Mohammad

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)