• Nombre de visites :
  • 2088
  • 2/8/2011
  • Date :

Le décor animalier 

décor en mosaïque de céramique émaillée

  Sous l’influence des cultures persane et turque préislamique, les tapis, les textiles, les céramiques ou l’orfèvrerie sont peuplés d’animaux stylisés, à la fonction et au sens parfois obscurs.

Ils peuvent être réels (oiseaux, lion, cheval, cervidés, etc.) ou mythiques (Simorgh, dragon, etc.). Figures héraldiques, royales ou hermétiques, ils sont représentés dans des combats d’animaux, des scènes de chasse ou intégrés à des arabesques ornementales.

   Dans la pensée islamique, les animaux, avec leurs comportements spécifiques, sont comme les reflets d’archétypes divins ou de réalités humaines, positives ou négatives (vertus, défauts, types d’action). Ils peuvent avoir une signification spirituelle, astrologique, initiatique, psychologique ou amoureuse.

Les oiseaux sont des messagers de Dieu et une figure de l’âme; le lion est l’emblème de l’Imam ’Ali; symbole de puissances occultes, protectrices ou dangereuses, le dragon crée aussi les éclipses en dévorant le soleil et la lune; la gazelle ou l’onagre sont des images de l’amante; le Simorgh symbolise la Réalité divine; les poissons sont des symboles d’immortalité et de bonheur.

Source: RINGGENBERG. Patrick, Guide culturel de l’Iran, éd. Rowzaneh, Téhéran, 2005, PP.133-134

Article Relatif:

Le décor géométrique

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)