• Nombre de visites :
  • 925
  • 4/8/2011
  • Date :

Le plan du chef-d’oeuvre de Ferdowsi (2)

ardeshir, roi sassanide, et golnar, servante d’ardavan.

Les récits héroïques: les guerres entre l’Iran et le Turãn

   Après cette première partie, dans laquelle Ferdowsi a raconté l’avènement de la royauté, la naissance de la guerre, l’origine des lois du destin, prend place le récit des guerres intermittentes entre les Turcs de l’Asie centrale et l’Iran. La dynastie iranienne des Keyanides affronte Afrãssiãb, roi perfide et cruel du Turãn, qui sera finalement vaincu par le roi Key Khosrow, une figure presque messianique.

Le Livre des rois raconte les batailles, les intrigues, les coups du sort qui frappent les héros iraniens.

   Les histoires d’amour ne manquent pas: comme celle, mouvementée mais à la fin heureuse, de Bijan, guerrier iranien, et de Manijeh, princesse du Turãn et fille d’Afrãssiãb. Des héros nombreux (Tus, Gudarz, Giv, etc.), on ne peut évoquer que les principaux. Sãm, roi du Sistãn, a un fils, Zãl, qui naît avec des cheveux de vieillard. Honteux, le père abandonne l’enfant dans les monts de l’Alborz. L’oiseau Simorgh le recueille et l’élève, puis le remet, après bien des années, à son père repentant venu le chercher. De sa femme Rudãbeh, Zãl a un fils, qui devient le plus grand héros de l’Iran: Rostam. Doté d’une force prodigieuse, d’un courage sans borne, juste et droit, Rostam traverse victorieusement de multiples péripéties, dont sept épreuves initiatiques. Parfois secouru par le Simorgh, et aidé par son cheval Rakhsh qui le sauve un jour d’un lion, Rostam terrasse aussi bien des démons et des dragons que les soldats du Turãn. D’une femme du Turãn (Tahmineh), il a un fils, Sohrãb, un guerrier exceptionnel, qui devient pourtant l’objet d’un piège sordide. Afrãssiãb réussit à provoquer un duel à mort entre Rostam et Sohrãb, sans que ceux-ci se reconnaissent: le père tue son fils.

   Syãvash, fils du roi iranien Key Kãvus, est un autre héros célèbre. Jeune homme, il subit une ordalie (traverser un feu à cheval) pour se blanchir d’une accusation, puis il s’en va à la cour d’Afrãssiãb, où il épouse sa fille Farangis. Jaloux, Garsivaz, le frère d’Afrãssiãb, pousse ce dernier à faire assassiner le jeune prince d’Iran, prototype de la victime innocente broyée par les complots et la roue de Fortune. Syãvash sera vengé des années plus tard: Key Khosrow, le fils qu’il eut de Farangis, retourne en Iran et prend la couronne de son grand-père Key Kãvus. Avec son armée, il attaque ensuite le Turãn et tue Afrãssiãb et Garsivaz. Après un règne qui a rétabli la paix et l’intégrité de l’empire, Key Khosrow transmet la royauté à Lohrãsb et s’en va dans les montagnes et le désert, où il disparaît sans laisser de trace.

Lohrãsb a un fils, Goshtãsb, qui part à l’ouest, dans le pays de Rum, où il épouse la fille du César et tue un dragon qui dévastait le pays. Il revient en Iran, monte sur le trône et propage la nouvelle religion de Zarathoushtra (Zardosht).

   La guerre reprend cependant avec le Turãn, qui a un nouveau roi, Ar-djãsp. Esfandiãr, fils de Goshtãsb, lutte courageusement contre les armées du Turãn et finit par vaincre le roi Ardjãsp. Mécontent de n’avoir pu obtenir le trône en récompense de ses exploits, le héros s’en plaint à son père: ce dernier lui demande de lui ramener Rostam enchaîné, car le héros a fait du Sistãn un royaume trop indépendant. Esfandiãr part affronter Rostam, qui, grâce à une suggestion du Simorgh, réussit à tuer son adversaire d’une flèche. Mais la loi des cieux est impitoyable: Rostam paye cette victoire de sa mort, en tombant dans une embuscade tendue par son demi-frère. Le fils de Esfandiãr accorde le trône à Homay, qui est à la fois sa fille et son épouse. Son fils, Dãrãb, épouse la fille du roi du pays de Rum", Philippe: l’enfant issu de cette union est Alexandre le Grand (Iskandar), à qui Ferdowsi attribue ainsi une origine semi-iranienne.

Source: RINGGENBERG. Patrick, Guide culturel de l’Iran, éd. Rowzaneh, Téhéran, 2005, PP.190-191. 

Articles Relatifs:

Le plan du chef-d’oeuvre de Ferdowsi (1) 

Le Livre des rois

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)