• Nombre de visites :
  • 622
  • 17/8/2011
  • Date :

Foucault et la Révolution Islamique d’Iran (7)

foucault

   Dans l’étude de la Révolution islamique d’Iran, Foucault a employé les méthodes les plus réalistes pour analyser les questions et phénomènes sociaux. Avec sa formation, sa manière de pensée et sa mentalité  occidentale,  Foucault  s’est  vidé,  toutefois,  de  tous  les préjugés pour se lancer,  ensuite, dans l’analyse de la Révolution islamique d’Iran. C’est ce qui a distingué Foucault et son analyse de tous ceux qui s’étaient rendus en Iran, à l’époque, pour analyser la Révolution islamique d’Iran.

Foucault n’a pas peur d’exprimer ce qu’il a découvert dans ce phénomène iranien. Ce qui a soulevé de vives attaques et critiques du monde laïc à son encontre, attaques devant lesquelles il n’a, cependant, pas reculé.

   On l’avait  accusé d’avoir soutenu la Révolution islamique d’Iran, les religieux, alors que Foucault avait soutenu, en fait, l’incarnation de ses propres conceptions, ce qu’il  avait découvert par de nouvelles méthodes scientifiques. Il ne pouvait pas, en fait, nier ses propres conceptions et Dans la Révolution islamique d’Iran, Foucault a trouvé l’émergence d’une sorte de gouvernement et un partage de pouvoir que l’Occident avait oublié, depuis la Renaissance.

Ce nouveau phénomène, fruit de l’Islam, est ce que le christianisme a oublié depuis les graves crises du Moyen Age.

   Ainsi, ce que la Révolution islamique d’Iran a offert au monde est, d’après Foucault, aussi bien nouveau qu’ancien. Cela ne signifie, certainement, pas un retour au passé. Foucault ne range pas la "spiritualité politique" de la Révolution islamique d’Iran dans la logique du retour aux valeurs anciennes. En tant que principal axe de la Révolution islamique d’Iran, cette "spiritualité politique" entend, plutôt, de donner une nouvelle définition de la "rationalité politique", rationalité qui réserve, d’ailleurs, une place importante à la spiritualité. Ce qui distingue la Révolution d’Iran des autres révolutions du monde est cette union entre la rationalité et la spiritualité, qui a, d’ailleurs, séduit le philosophe Michel Foucault.

Dans la volonté, de toutes les couches d’un grand peuple qu’est la nation iranienne, de réaliser un gouvernement islamique, Foucault trouve l’unique souhait d’unir "un nouveau régime de vérité" et "un nouveau gouvernement": les Iraniens cherchent une "spiritualité politique", ils souhaitent ouvrir la voie au spiritualisme dans la politique.

Source: Revue Le Débat, N:1, été 2004, PP.72-73.

Articles Relatifs:

Foucault et la Révolution Islamique d’Iran (6)

Foucault et la Révolution Islamique d’Iran (5)

Foucault et la Révolution Islamique d’Iran (4)

Iran, pouvoir et Islam: la doctrine de l’autorité du savant (1)

Iran, pouvoir et Islam: les fondateurs de la doctrine de l’autorité du savant (2)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)