• Nombre de visites :
  • 367
  • 23/8/2011
  • Date :

De la justice

 justice

   Dans le Coran et les hadiths rapportés par les guides religieux, on considère la justice aussi bien du point de vue individuel que du point de vue social. La doctrine sacrée de l’Islam reconnaît entièrement ces conceptions.

De la justice individuelle

Il s’agit pour l’homme d’éviter de mentir, de médire, de commettre des péchés" capitaux ou véniels. Celui qui possède de telles qualités est appelé juste (ãdel), et, d’après les règles islamiques, s’il a les compétences scientifique requises, il peut prétendre aux postes de juge, de gouverneur, de guide spirituel et autres... Par contre, quelqu’un de savant privé de ces qualités pieuses ne peut bénéficier de tous ces avantages.

De la justice sociale

   II s’agit pour l’homme de considérer avec équité les droits de chacun, sans abuser, sans exagérer; d’estimer les gens comme étant égaux devant la loi divine; de ne pas transgresser la vérité dans l’application des règles religieuses; de ne pas tomber sous l’emprise des sentiments et de la passion; de ne pas s’égarer hors du droit chemin.

Le Seigneur Tout-Puissant déclare: «Oui, Dieu ordonne l’équité et la bienfaisance...» (Coran, XVI, 90), et ajoute dans un autre verset: «Jugez les gens avec justice».

   Dans d’innombrables autres versets et récits, il est ordonné de pratiquera justice aussi bien par le verbe que par l’action. Le Seigneur Tout-Puissant a, à plusieurs reprises, maudit, d’une manière explicite, les oppresseurs.

Source: TABATABAI. M.H, Introduction à la connaissance de l’Islam, Traduit par khaliji, éd. La compagnie de la publication internationale, Téhéran, PP.127-128.

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)