• Nombre de visites :
  • 2310
  • 27/8/2011
  • Date :

Mosaïques et carreaux

mosaïque de céramique émaillée. mosquée bleue, tabriz, 1465.

   Deux types de décors en céramique ornent l’architecture. Soit des mosaïques, dans lesquelles le motif est obtenu par l’assemblage de fragments de couleurs différentes, prédécoupés et cuits séparément. Soit des carreaux, sur lesquels on peint le motif avec différentes couleurs, séparées par une ligne noire pour souligner les contours du dessin et éviter que les couleurs ne se mélangent à la cuisson: les couleurs de la plaque sont alors cuites ensemble, selon le procédé minãi ou haft rang.

La technique de la mosaïque est lente mais techniquement aisée, et elle permet d’obtenir des couleurs possédant chacune leur maturité chromatique.

   La technique minai est plus rapide, mais sa cuisson est techniquement plus difficile et les couleurs, cuites ensemble par des températures moyennes, ne possèdent pas toutes la même qualité lumineuse et chromatique.

Les mosaïques sont réalisées selon une technique que l’on trouve aussi bien au Maroc qu’en Asie centrale.

   On cuit des carreaux émaillés d’une seule couleur, sur lesquels l’artisan dessine et découpe avec un marteau les éléments de la mosaïque: polygones, courbes, droites, etc. Puis ces éléments sont assemblés comme un puzzle, mais à l’envers, la face émaillée tournée vers le sol. Après vérification de la composition, on coule du ciment ou du plâtre sur le dos de la mosaïque. Une fois terminé, l’ensemble est transporté de l’atelier à l’édifice qu’il doit décorer.

Source: RINGGENBERG. Patrick, Guide culturel de l’Iran, éd. Rowzaneh, Téhéran, 2005, PP.168-169.

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)