• Nombre de visites :
  • 822
  • 5/9/2011
  • Date :

L’hypocrisie, le pire des défauts (2)

samuel smiles

   Une des causes du malaise social est précisément le fait que les hommes aiguisés par leurs ambitions, s’adonnent de plus en plus à la fausse- apparence et que la sincérité et la pureté font défaut parmi les différentes couches sociales. Quand l’hypocrisie envahit l’édifice social, et assombrit les coeurs, il ne faut s’attendre à rien d’autre qu’à voir la société s’engager sur la voie de la décadence.

   Le célèbre penseur anglais Samuel Smiles dit:

   «Le comportement des hommes politiques contemporains, tend- sans exception- vers la corruption et la déchéance. Les idées qu’expriment les politiciens dans les salons privés sont différentes de celles qu’ils prônent en public. De sa tribune, le politicien rend hommage aux aspirations du peuple, alors qu’il   se moque de lui et de ses sentiments en privé.

La variété des idées qui existent à notre époque est sans précédent dans l’histoire. Les principes changent constamment selon le rythme du changement des intérêts. Il me semble que peu à peu l’ostentation et la dissimulation seront retirées des défauts blâmables pour être élevées au rang de qualités recommandables.

   Quand la première couche de la société se sera habituée à l’hypocrisie, les autres ne tarderont pas à suivre, car les couches inférieures, prennent toujours exemple sur la classe dirigeante. La célébrité s’acquiert, ces temps- ci, non pas par les bonnes qualités mais par l’extravagance du comportement.»

  L’adage russe dit: «Avec une colonne vertébrale solide, on ne saurait conquérir les hauts postes.»

L’homme qui aspire à la célébrité finit par avoir une colonne vertébrale, molle et souple pouvant faire des courbettes, à l’odeur d’un quelconque avantage.

   Une célébrité obtenue par la ruse, et la tromperie, par la parole flattant, les désirs du peuple ou pire encore, par le fait de tirer profit des rivalités sociales; est vile et méprisable aux yeux des hommes de vertu, et ne confère aucune dignité.

La sincérité et la loyauté sont des signes d’humanisme et de conscience libre, et sont les qualités les plus nobles. Procédant d’une âme immaculée, elles créent l’union et la force au sein de la communauté. Il est naturel que l’homme accorde plus de prix à une amitié sincère qu’à des amis douteux, et cette amitié est proportionnelle à sa haine envers les imposteurs.

Source: MOUSSAVI LARI. M, Problèmes moraux et psychologique, traduit par Nahid Chahbãzi, éd: Daftar-é-Nachr-é-Farhang-é-islãmi, Téhéran, 2003, PP.62-63.

Articles Relatifs:

L’hypocrisie, le pire des défauts (1) 

Le dénigrement (2) 

Le dénigrement (1)

Les préjudices du pessimisme (2)

L’hypocrisie

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)