• Nombre de visites :
  • 1555
  • 7/9/2011
  • Date :

Les Shãhs du Khwãrazm (1194-1231)

kharzmshahiyan

   Inclus dans l’Empire seljoukide, le Khwãrazm est dirigé par des souverains turcs, qui se rendent indépendants entre le XIe et le XIIe s.

Cette région de steppes et d’oasis, aujourd’hui partagée entre le Turkménistan et l’Ouzbékistan, constitue alors un état puissant et prospère.

   Au XIIe s., ses souverains profitent de l’affaiblissement du pouvoir seldjoukide, meurtri par les guerres fratricides que se livrent les fils de Malik Shah, pour conquérir la Perse. Pendant quelques années, le royaume du Khwãrazm est l’un des plus grands de l’histoire musulmane, même si ses rois (les Khwãrazmshãhs) n’eurent pas le temps de consolider leur autorité en Perse.

En 1218, un incident diplomatique fait basculer l’histoire: des marchands et des émissaires envoyés par Gengis Khãn sont assassinés avec l’accord du shãh du Khwãrazm.

   Le chef mongol, qui règne depuis peu sur la Chine du Nord, lance ses hordes de cavaliers en représailles. En quelques années, les Mongols ravagent et soumettent l’Asie centrale et la Perse.

Source: RINGGENBERG. Patrick, Guide culturel de l’Iran, éd. Rowzaneh, Téhéran, 2005, P.56.

Articles Relatifs:

La culture des Seljoukides

La pouvoir des Seljoukides

Les Seljoukides (1038-1194)  

Les Samãnides (819-1005), les Bouyides (932-1055) et les Ghaznavides (962-1186)  

Les derniers feux

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)