• Nombre de visites :
  • 1593
  • 15/9/2011
  • Date :

Histoire d’une ambition

mausolée de tamerlan, samarkand (ouzbékistan), 1404.

   Grâce à la situation politique instable de la Transoxiane, au morcellement des territoires en petits royaumes, aux rivalités des prétendants, à ses talents militaires et à des alliances opportunistes, Tamerlan prend le pouvoir dans la région.

Devenu roi en 1370, il ne va cesser depuis lors de mener des guerres de conquêtes ou de représailles, afin d’étendre ou de conserver un empire pour lequel il n’a guère de vision politique.

   Il s’empare du Khwãrazm, de l’Afghanistan, de la Perse, de la Mésopotamie. Après sa victoire sur les Mongols de la Horde d’Or, il prend possession de larges Il fait une incursion en Inde et pille Delhi en 1398.

Avec la bénédiction des Européens menacés par les Ottomans, il vainc et capture le sultan Bayazid Ier à la bataille d’Ankara (1402).

   En Asie centrale, il fait de Samarkand, une ville autrefois rasée par les Mongols, une capitale politique, commerciale et artistique. Il y déporte des artisans capturés au cours de ses conquêtes et qui vont créer des mosquées et des mausolées que l’on peut admirer encore aujourd’hui.

Tamerlan se marie en 1397 avec la fille du dernier khãn Chagatayides. Mort lors d’une expédition contre la Chine, il est enterré à Samarkand.

Source: RINGGENBERG. Patrick, Guide culturel de l’Iran, éd. Rowzaneh, Téhéran, 2005, P.58.

Articles Relatifs:

Tamerlan et les Timourides (1370-1506)

L’héritage mongol

Les Mongols et les Ilkhãnides (1215-1353)

Les Shãhs du Khwãrazm (1194-1231)

La culture des Seljoukides

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)