• Nombre de visites :
  • 1956
  • 21/9/2011
  • Date :

Les Safavides (1501-1722) 

shah ismail ier

   Fondateur de la lignée safavide, Shãh Ismãil Ier est d’origine turque et naît en 1487. Son ancêtre est un maître soufi mort en 1334 et enterré à Ardabil, Safi Al-Din. Couronné à Tabriz en 1501, il refait par des conquêtes l’unité politique et territoriale de l’Iran.

Pour la première fois depuis sa conversion à l’Islam, le pays acquiert une autonomie politique, qui marque le début d’un nationalisme solidaire de la religion et d’une spécificité culturelle qui ira en s’affirmant au long des siècles.

   Se présentant comme «le noble descendant d’Ali», Shãh Ismãil Ier proclame le chiisme duodécimain religion officielle, pour des raisons à la fois spirituelles et politiques. La nouvelle foi permettait d’unifier les populations à travers une spiritualité originale et neuve, qui se distinguait de l’Islam sunnite des royaumes entourant la Perse. Si, à l’époque safavide, le chiisme donnait une nouvelle dimension à la guerre contre les Ottomans sunnites, dans les temps modernes, il donnera à l’Iran une identité distincte des pays arabes.

Shãh Ismãil Ier redonne une nouvelle force au pouvoir royal, en associant étroitement la loi islamique à une dimension mystique.

   Il est à la fois un maître spirituel, vénéré par les confréries, un chef religieux, instigateur du chiisme, et un souverain, gouvernant le pays et unifiant ses populations. Admiré pour ses qualités, craint pour sa cruauté, Shãh Ismãil Ier meurt en 1524.

Source: RINGGENBERG. Patrick, Guide culturel de l’Iran, éd. Rowzaneh, Téhéran, 2005,PP.59-60.

Articles Relatifs:

Les Turcomans du «Mouton Noir» (1360-1468) et du «Mouton Blanc» (1378-1508)

Les Timourides

Histoire d’une ambition

Tamerlan et les Timourides (1370-1506)

L’héritage mongol

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)