• Nombre de visites :
  • 1660
  • 29/9/2011
  • Date :

L’importance de la mode vestimentaire à l’époque safavide (1)

jeune fille au bonnet de fourrure

   Le nombre de documents qui nous sont parvenus de l’époque safavide prouve l’importance de la mode vestimentaire à cette période de l’histoire iranienne par rapport aux époques précédentes.

Des habits, ainsi que des documents, des peintures et autres ouvrages visuels datant des Safavides, nous renseignent dans une large mesure sur l’habillement masculin et féminin dans la Perse du XVIe siècle jusqu’au début du XVIIIe siècle, et sur ce que nous pouvons appeler sans hésitation "les métiers de la mode" (couturiers, créateurs, stylistes).

   En soi, les vêtements de cour datant de l’ère safavide sont assez rares, en particulier en raison du pillage de la capitale et des garde-robes impériales par les Afghans en 1722, date de la fin du règne de cette dynastie.

   Par ailleurs, à partir du XVIIIe siècle, les Perses ont pris goût, peu à peu, aux modes vestimentaires européennes, ce qui n’a pas tardé, un siècle plus tard, à entraîner une rupture avec les modes anciennes, au moins dans les milieux citadins. Les documents visuels et les peintures nous fournissent cependant beaucoup d’informations sur les habitudes vestimentaires des deux sexes, d’autant plus que les cours européennes conservent de précieuses collections de vêtements somptueux offerts en souvenir par les Safavides aux voyageurs ou aux rois européens.

Au XVIe siècle, les habits des hommes et des femmes de la cour safavide rappelaient des modes plus anciennes, celles surtout de l’époque timouride, du nom de la dynastie tatare qui régna sur la Transoxiane et la Perse du XIVe jusqu’au début du XVIe siècle.

    Les Timourides étaient les descendants du conquérant turco-mongol Tamerlan (1336-1405). Bien que Tamerlan fût célèbre dans les annales du crime pour sa cruauté et les nombreuses atrocités commises par ses armées, il fut aussi, admettons-le, un passionné érudit et un mécène enthousiaste des arts.

Sa dynastie est donc renommée pour son aide au développement de la littérature et des arts turcs et persans.

   Les princes et les princesses timourides appréciaient la mode et ne manquaient pas de goût, c’est ainsi que les Safavides héritèrent, du moins en leurs débuts, du style vestimentaire des Timourides, caractérisé par un style à la fois simple et somptueux. En effet, à cette époque, les dames safavides s’habillaient d’habits à la coupe sobre mais chic, donc chers. Cette beauté coûteuse d’un luxe visible extrême venait de l’usage des étoffes et des parures les plus chères du monde.

Source: Teheran.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)