• Nombre de visites :
  • 1593
  • 2/10/2011
  • Date :

Les origines des fêtes anciennes des Iraniens (1)

nature

   Dans les traditions de l’Iran antique, chaque saison de l’année était ponctuée par une série de fêtes chargées en éléments mythiques et étroitement liées aux saisons, à la nature, ainsi qu’aux croyances religieuses.

   Les origines des fêtes anciennes des Iraniens remontent à de nombreux siècles et puisent leurs sources dans la mythologie. Chacune de ces fêtes reflète symboliquement une partie des pensées et des croyances des Iraniens antiques, de sorte qu’elles peuvent nous renseigner sur l’identité culturelle de nos ancêtres.

Représentée symboliquement à travers les us et coutumes ou les rites festifs, cette identité antique qui subsiste jusqu’à nos jours - de façon quelque peu transformée- nous instruit sur la relation de l’homme antique à son environnement et le regard qu’il portait sur les forces de la nature.

   Devenues "nationales", ces fêtes furent célébrées lors de diverses occasions pour commémorer les "événements" de la mythologie ancienne. Célébrée à une date précise, accompagnée de rites et de coutumes symboliques, chaque fête avait une identité et une spécificité propre. On préparait souvent une table couverte d’une nappe sur laquelle étaient placés des dons de la nature pour que les gens se souviennent de la bonté et de la grâce de Dieu.

Aussi cette gratitude envers le Créateur devenait-elle le motif principal de la fête et de la jubilation.

   En effet, la joie était considérée, dans la conscience de l’Antiquité, comme un sentiment précieux et profond. La vie des hommes antiques était ainsi ponctuée de ces moments "joyeux": début d’une nouvelle saison, saison de récolte, arrivée du printemps, gratitude et reconnaissance envers mère ou terre, etc. étaient des occasions propices à la fête.

Source: Teheran.ir

Articles Relatifs:

Les fêtes traditionnelles chez les zoroastriens

Norouz chez les Abbassides

Norouz en Iran

Histoire de Norouz

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)