• Nombre de visites :
  • 1598
  • 3/10/2011
  • Date :

Les origines des fêtes anciennes des Iraniens (2)

fête ancienne des iraniens

   L’ensemble de ces activités festives était en partie constitué de rites zoroastriens (il faut cependant souligner que certaines de ces fêtes étaient marquées par le sacrifice de bufs ou la consommation de "Hom", liqueur à base végétale. Cela portait préjudice aux agriculteurs et aux éleveurs; c’est la raison pour laquelle le Prophète de l’Iran antique, Zoroastre, ne les recommandait guère. Dans le calendrier zoroastrien, plusieurs fêtes sont célébrées en des occasions différentes.

Ces fêtes religieuses conviaient les gens au plaisir et à la joie de vivre pour leur protéger l’âme et l’esprit contre le prosaïsme et la platitude d’une vie monotone, ainsi que pour leur donner la force et l’énergie de poursuivre leur difficile labeur quotidien.

   En outre, ces fêtes renforçaient les liens d’amitié et de solidarité parmi les gens; et sur une échelle plus vaste, la célébration de ces fêtes consolidait l’identité collective et le sentiment d’appartenir à la "nation".

   Concernant ce "réseau" festif et ses liens avec les éléments de la nature, Abdolhossein Zarrinkoub écrit:

"Puisque la plupart des dieux aryens entretenaient des liens étroits avec les phénomènes de la nature, leur culte était également lié aux évolutions de ces phénomènes naturels: le jour et la nuit, le froid et le chaud, le printemps et l’été, etc. Ceci est à l’origine de l’apparition progressive d’un calendrier commun pour tous, fondé essentiellement sur les fêtes et les cultes religieux.

   Les noms des mois de ce calendrier iranien tels qu’ils sont inscrits dans les épigraphes achéménides nous révèlent que pour les Aryens, il existait des liens profonds entre les activités agricoles d’une part, et les cérémonies religieuses de l’autre, et que l’ensemble de ces phénomènes jouait un rôle déterminant dans la vie de la communauté. Selon des indices archéologiques, et en ce qui concernait le choix de la date exacte de chaque fête et de chaque cérémonie, les habitants des régions orientales de l’Iran accordaient une attention toute particulière au rythme incessant des saisons et à la succession des phénomènes climatiques, notamment après leur sédentarisation et la mise en place de cultures." [1]

Selon M. Zarrinkoub, "Les fêtes étaient nombreuses (…) et leur diversité témoignait de l’esprit de joie et de l’optimisme incroyable qui caractérisaient la religion zoroastrienne. D’après des récits anciens, même pour lutter contre les animaux dits nuisibles, il existait une sorte de cérémonie religieuse." [2]

Notes:

[1] Zarrinekoub, Abdolhossein, L’Histoire des Iraniens, L’Iran préislamique, éd. Amirkabir, P. 26.

[2] Ibid., p. 429.

Source: Teheran.ir

Articles Relatifs:

Les origines des fêtes anciennes des Iraniens (1)

Les fêtes traditionnelles chez les zoroastriens

Norouz chez les Abbassides

Norouz en Iran

Histoire de Norouz

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)