• Nombre de visites :
  • 1409
  • 3/10/2011
  • Date :

Les œuvres romanesques de Jalãl (1)

 

al-e ahmad

  Al-e Ahmad commence sa carrière d’écrivain en publiant des nouvelles. Plus tard, il développe son uvre et outre les uvres romanesques il effectue plusieurs articles, traductions, monographies, etc.

   Al-e Ahmad a écrit de nombreuses histoires dont la plupart sont des nouvelles racontées à la première personne et inspirées des expériences personnelles de l’auteur. "Les histoires d’Al-e Ahmad débutent par le recueil Echange de visites, s’affermissent dans une de ses histoires longues intitulée Le Directeur d’école, et trouvent leur apogée dans le recueil de nouvelles Cinq Récits. Son premier recueil de nouvelles Echange de visites reflète les relations familiales profondément influencées par la religion. Plus tard, lorsqu’il s’engage dans le monde politique, ses histoires se teintent de thèmes sociologiques et vers la fin de sa vie, déçu par la politique, il se reporte à son passé; ses dernières histoires constituent en quelque sorte une recherche de son enfance." [1]

   Parmi les uvres romanesques d’Al-e Ahmad, on peut citer:

* De la peine que l’on supporte (1947);

* Setãr (1948): dans ce recueil de nouvelles, Jalãl essaie pour la première fois de dépasser le monde clos de sa famille paternelle et du Parti sur lesquels il parle toujours dans ces uvres, pour entrer dans un monde vide des fanatismes familiaux et partiaux.

* Femme de trop (1952);

* Les Aventures des ruches (1958): ce livre présente une histoire symbolique dont les personnages principaux sont les abeilles. Cette uvre, écrite sous une forme de narration traditionnelle, comprend les expériences politiques de Jalãl, entre 1950 et 51.

* Directeur d’école: certains considèrent cette histoire longue comme le meilleur roman d’Al-e Ahmad. Dans ce livre il s’agit, comme le titre le suggère, d’une école et des événements qui s’y déroulent. Jalãl emprunte les récits de ce livre à ses expériences personnelles en tant que professeur et directeur. "Directeur d’école est le produit des pensées personnelles et des relations affectives du petit mais très chaleureux milieu de la culture et de l’école", dit-il lui-même de ce livre.

Note:

[1] Bigdelî, Amîr-Rezã, Jalãl chegouneh ãdamî boud, le magazine îrãn javãn, n° 91, p. 27

Source: Teheran.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)