• Nombre de visites :
  • 1779
  • 9/10/2011
  • Date :

L’Islam stigmatise la déloyauté (1)

société

   Pour se réaliser au mieux, l’homme doit conformer sa vie à une démarche rationnelle. Le succès des collectivités humaines est tributaire, en premier lieu, de l’union et de la cohésion de leurs membres. Le comportement de chacun doit donc être à la fois juste et logique, pour éviter les écueils de la division et de l’hypocrisie. Quand l’engagement procède chez l’individu de sa foi religieuse et de sa vertu morale, il a plus de crédit que toute preuve matérielle.

L’Islam a condamné la violation des serments avec une véhémence telle qu’il ne permet pas à ses adeptes de trahir leurs engagements, même ceux pris à l’égard des corrompus et des injustes.

   L’Imam Bãqir- que la paix soit sur lui- a dit: «Il est trois ordres de Dieu à respecter formellement: rendre son dépôt au bon ou au méchant, tenir parole avec l’homme de bien ou le corrompu; agir en bien envers ses parents, qu’ils soient bons ou mauvais.» 1

Quand le Coran décrit les Croyants, il n’omet pas de préciser: «...et qui respectent leurs dépôts et leur engagement...» 2

   Dans une autre Sourate, il convie les musulmans à s’acquitter de leurs promesses: «...Et remplissez l’engagement: oui, on sera interrogé au sujet de l’engagement.» 3

   Une tradition prophétique range la déloyauté parmi les signes de l’hypocrisie: «Il est quatre caractéristiques de l’hypocrisie dont une seule suffit pour garder l’homme dans le champ de définition de l’hypocrite jusqu’à ce qu’il s’en débarrasse: Mentir quand on parle, manquer à sa parole quand on a promis, trahir quand on s’est engagé, être outrancier dans l’inimitié.»4

Dans ses recommandations au gouverneur de l’Egypte, l’Imam ’Ali- que la paix soit sur lui-écrit ce qui suit: «Evite de rappeler à tes administrés le bien que tu leur auras fait, de broder sur tes propres actions, et de manquer aux promesses que tu leur auras faites, car le rappel annule le bienfait, la fraude ternit l’éclat de la vérité, et le manquement à la promesse est haï de Dieu et des hommes. Dieu- qu’il soit exalté- a dit: «Il est très haïssable pour Dieu que vous disiez ce que vous ne faites point.»5-6

   On rapporte aussi cette parole, toujours de l’Imam ’Ali: «La fidélité va de pair avec la sincérité, et je ne connais pas plus sûr bouclier qu’elle.»7

Notes:

(1)Al-Kãfi.

(2) Coran, Sourate 23, verset 8.

(3) Coran, Sourate 17, verset 34.

(4) Bihãr Al-Anwãr.

(5) Coran, Sourate 61, verset 3.

(6) Nahjul Balãgha.

(7) Ghurar ul Hikam.

Source: MOUSSAVI LARI. M, Problèmes moraux et psychologique, traduit par Nahid Chahbãzi, éd: Daftar-é-Nachr-é-Farhang-é-islãmi, Téhéran, 2003, PP.154-156.

Articles Relatifs:

La valeur des engagements et la gravité de leur violation

La déloyauté (2)

La déloyauté (1)

L’inimitié et la rancune (2)

L’inimitié et la rancune (1)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)