• Nombre de visites :
  • 362
  • 11/10/2011
  • Date :

La vraie philosophie de la dot (ou le cadeau de mariage) (2)

mariage

   La dot est liée étroitement à la pudeur et à la chasteté de la femme. Celle-ci sait, d’instinct, que sa dignité exige d’elle de ne pas se soumettre à l’homme gratuitement.

Voilà comment la femme, malgré sa faiblesse physique, a été capable d’amener les hommes à ses genoux, de les obliger à se disputer pour l’obtenir, et de faire courir les Roméo après les Juliette. Lorsqu’elle accepte d’épouser un homme, elle reçoit de lui un cadeau en signe d’amitié, de cordialité et de bonne volonté.

   On dit que, parmi quelques tribus sauvages, lorsqu’une femme avait plus d’un prétendant, elle avait l’habitude de les persuader de se battre en duel. Celui qui sortait vainqueur de ce duel ou qui tuait son rival, était considéré comme digne de se marier avec elle.

Du point de vue de ceux qui pensent que le pouvoir signifie seulement la force brute, et qui croient que l’histoire des relations homme/femme ne contient rien d’autre que des cas de cruauté et d’exploitation, il est incroyable que le sexe faible et beau soit capable d’inciter deux représentants du sexe fort l’un contre l’autre. Mais pour ceux qui ont un peu de connaissance sur l’étonnant et mystérieux pouvoir que la nature a accordé à la femme, il n’y a rien de bizarre là-dedans.

   La femme a eu beaucoup d’influence sur l’homme. Son influence sur l’homme a été plus grande que celle de l’homme sur elle. L’homme est redevable à la femme, à sa chasteté, et à sa pudeur charmeuse, de ses nombreuses réalisations en matière d’art, de bravoure et de courage.

   La femme compte pour beaucoup dans la construction de sa personnalité et dans le développement de son génie. La femme a construit l’homme, et l’homme a construit la société. Si la femme perd ses qualités de chasteté, de pudeur et de réserve, et qu’elle essaie de jouer le rôle de l’homme, il s’ensuivra tout d’abord qu’elle sera dépréciée, puis que l’homme perdra sa nature humaine, et enfin, que la société sera ruinée.

   Cette capacité de la femme -qui lui a permis de préserver sa personnalité à travers l’histoire, qui l’a empêchée de courir derrière les hommes, qui a conduit les hommes à venir frapper à sa porte en tant que solliciteurs, et à se disputer ou à se battre même à mort pour elle, qui a fixé pour elle comme devise la pudeur et la chasteté, qui a fait d’elle une personnalité entourée d’un halo de secret, qui a fait d’elle l’inspiratrice de l’homme, la créatrice de son amour, la source de son art, de son courage et de son génie, qui a rendu l’homme flatteur et dragueur et l’a conduit à la modestie et à l’abnégation devant elle- c’est cette même faculté qui a amené l’homme à offrir à la femme, lors du mariage, un cadeau au nom de dot.

La dot est un article d’une loi naturelle générale, inscrit dans le fondement de la création, et promulgué par la nature.

Source: MUTAHARI. Mortadhã, Les Droits de la femme en Islam, Traduit par al-Bostani, éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, PP.127-129.

Articles Relatifs:

La vraie philosophie de la dot (ou le cadeau de mariage)(1)

Un bref historique de la dot (2)

Un bref historique de la dot (1)

La dot et l’entretien

La dot dans le système islamique de droits

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)