• Nombre de visites :
  • 399
  • 11/10/2011
  • Date :

Les coutumes pré-islamiques abolies par l’Islam (3)

coran

   Le Saint Coran a aussi supprimé cette coutume, et dit:

"يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ لاَ يَحِلُّ لَكُمْ أَن تَرِثُواْ النِّسَاء كَرْهًا"

«O vous qui croyez! Il ne vous est pas permis de recevoir des femmes en héritage contre leur gré.»

(Sourate Al-Nisã’, 4: 19)

   Dans un autre verset, le Saint Coran a totalement banni le mariage de quelqu’un avec la femme de son père (la belle-mère), même si elle est consentante:

"وَلاَ تَنكِحُواْ مَا نَكَحَ آبَاؤُكُم مِّنَ النِّسَاء "

«N’épousez pas les femmes que vos pères ont eues pour épouses.»

(Sourate Al-Nisã’, 4: 22)

   Le Saint Coran a aboli toute coutume qui privait la femme de sa dot. L’une de ces coutumes était que, lorsqu’un homme ne s’intéressait plus à sa femme, il la harcelait pour qu’elle accepte de divorcer avec lui et de lui restituer une partie ou la totalité de la dot qu’elle avait reçue lors du mariage. Le Saint Coran dit à ce propos:

"وَلاَ تَعْضُلُوهُنَّ لِتَذْهَبُواْ بِبَعْضِ مَا آتَيْتُمُوهُنَّ "

«Ni de leur créer [à vos femmes] de contraintes pour vous emparer d’une partie de ce que vous leur avez donné.»

 (Sourate Al-Nisã’, 4: 19)

   Une autre coutume odieuse consistait en ceci qu’un homme se mariait avec une femme qu’il désirait et lui payait une dot élevée, mais que lorsqu’il se lassait d’elle et qu’il désirait une autre femme, il accusait la première d’adultère et la diffamait en vue de rompre le contrat de mariage et de reprendre la dot qu’il avait payée pour elle. Là encore, le Coran a aboli cette coutume et l’a interdite.

Source: MUTAHARI. Mortadhã, Les Droits de la femme en Islam, Traduit par al-Bostani, éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, P.134.

Articles Relatifs:

Les coutumes pré-islamiques abolies par l’Islam (2)

Les coutumes pré-islamiques abolies par l’Islam (1) 

La vraie philosophie de la dot (ou le cadeau de mariage) (2)

La vraie philosophie de la dot (ou le cadeau de mariage)(1)

Un bref historique de la dot (2)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)