• Nombre de visites :
  • 1980
  • 17/10/2011
  • Date :

L’avarice anéantit les bons sentiments (1)

l’avarice

   Il est des sentiments subtils qui émanent du fond de l’homme, et dont les fruits sont inestimables, et qui suscitent en lui le désir de servir son prochain et de le secourir.

Ces sentiments dont la meilleure illustration nous est fournie par l’aide providentielle accordée à un pauvre en détresse, sont le privilège sublime de l’homme.

   Ce sont eux qui lui font verser des larmes de commisération au spectacle de dénuement et d’indigence de ses prochains et le rendent apte au sacrifice et au renoncement pour réduire les douleurs de ses semblables sans être payé en retour. Le Professeur Alexis Carrel écrivait dans ses "réflexions sur la conduite de la vie":

«Le progrès en toute chose demande une sorte de sacrifice et d’abnégation. Rien ne progresse sinon par le sacrifice. La grandeur de l’âme, sa pureté et sa limpidité ne s’obtiennent aussi que par le sacrifice, et le renoncement au monde et à la célébrité et à toute autre chose, pour l’amour du prochain, de la patrie ou de quelque grand dessein.

   L’homme qui fait abnégation de soi est comme un soldat de l’avant-garde qui s’avance volontairement sur les champs de bataille effroyables de cette vie. C’est l’esprit de sacrifice qui commande à un Noguchi de quitter le bureau de sa clinique privée à New York pour se rendre seul, en Afrique et traiter l’épidémie de fièvre jaune avant d’en être victime à son tour.

Le sacrifice est la voie de ceux qui ont appréhendé la beauté de la vérité, et qui croient de toute leur âme au Dieu Unique.

   Ceux qui renoncent à eux-mêmes pour faire triompher la justice, l’amour et la concorde dans le monde entier. Les sentiments et non la raison élèvent l’homme à l’apothéose de sa perfection.

   L’âme s’exalte par le désir et la souffrance, plus que par le raisonnement. Elle s’élève même au-dessus de l’intelligence, la devance, pour révéler sa vrai essence qu’est l’amour. Que chacun emprunte cette voie qui le mènera au-dessus des nuages, au faîte de la clarté.»

Source: MOUSSAVI LARI. M, Problèmes moraux et psychologique, traduit par Nahid Chahbãzi, éd: Daftar-é-Nachr-é-Farhang-é-islãmi, Téhéran, 2003, PP.170-171.

Articles Relatifs:

L’avarice

L’avarice selon le Prophète Mohammad

La trahison et ses préjudices (1)

La trahison (2)

La trahison (1)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)