• Nombre de visites :
  • 483
  • 18/10/2011
  • Date :

La religion et la santé de la famille (2)

famille

   Celui qui se lance dans un mariage à l’aveuglette, ressemble à celui qui construit un bâtiment sans fondation solide et profonde. Un grand nombre de chercheurs et de spécialistes se sont focalisés, ces dernières décennies, sur des sujets, tels que la qualité des relations conjugales, le sentiment de satisfaction qu’éprouvent les conjoints de la famille.

A présent, ces derniers sont en train de se pencher sur les facteurs qui jouent un rôle important dans le mariage, facteurs qui aident à promouvoir la qualité de la vie conjugale. Sur cette base, ils ont compris que les questions d’ordre culturel, économique, psychique et éthique, avaient un impact indéniable sur les relations entre l’homme et la femme, dans le cadre de la famille.

   Reste à savoir pourquoi le mariage est important. Tout d’abord, il faut dire que le mariage est la satisfaction légitime d’un besoin inné et naturel, besoin qui, s’il n’est pas satisfait à temps, peut avoir une influence négative, destructrice et nuisible sur le corps, le moral et la personnalité des êtres humains. Comme le Seigneur Tout-Puissant le rappelle dans le noble Coran, le mariage est le point de départ d’une vie conjointe où règnent le calme et les relations les plus cordiales entre l’homme et la femme.

L’amour que l’homme éprouve pour la femme est effectivement un don divin, déposé dans le for intérieur de l’homme. L’attirance de l’homme envers la femme va satisfaire ses besoins physiques et psychiques. Le mariage permet aux conjoints de parvenir à la sérénité dans le cadre de la famille, loin de tout souci.

   «Il n’y a pas l’ombre d’un doute que les tensions familiales, l’indifférence, les fugues des enfants et le pessimisme, proviennent de l’absence de calme et de sérénité au sein de la famille. L’absence de doux sentiments, comme l’affection et la tendresse, entre les membres de la famille, est à l’origine des grands problèmes sociaux. On peut en tirer cette conclusion que les familles heureuse sont celles qui jouissent d’une plénitude psychique, familles, au sein desquelles, règnent des relations cordiales entre la mère, le père et les enfants.», c’est ce qu’a écrit le psychologue et chercheur iranien, Gholam-Ali Afrouz, dans son livre «Les époux modèles».

Source: Le Message de L’Islam, No 215, PP. 39-40.

Articles Relatifs:

La religion et la santé de la famille (1)

L’objectif fondamental du mariage

 Mariage

Un étrange pouvoir

Les avantages du mariage (2)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)