• Nombre de visites :
  • 1873
  • 23/10/2011
  • Date :

La paix et les traités (2)

imam ali

    Donc ne fais pas une promesse que tu ne pourrais pas tenir, et n’attaque pas ton ennemi sans lui avoir adressé un ultimatum, car seul un ignorant insensé oserait défier Allãh qui, par Sa Miséricorde infinie, a fait des traités et des pactes les instruments les plus inviolables pour Ses serviteurs.

En fait la paix qu’ils assurent est un refuge à l’abri duquel tout le monde cherche asile, et au voisinage duquel tout le monde s’empresse de séjourner. Le traité doit donc être dépourvu de toute fraude, de toute duplicité et de toute tromperie.

   Ne conclus jamais un pacte qui prête à diverses interprétations, mais une fois que le pacte est conclu, n’en exploite pas l’équivoque, si équivoque il y a, ni n’annule un traité conclu au nom d’Allãh, même s’il te cause quelques difficultés. Comme la vie de l ’Au-delà nous réserve des récompenses, il vaut mieux faire face aux difficultés que violer le traité et avoir à craindre les conséquences d’un tel acte le Jour du Jugement.

Attention! Abstiens-toi de répandre le sang sans une raison valable, car cela suscite la colère du Tout-Puissant, expose le serviteur à Son châtiment le plus sévère, le prive de Ses bénédictions, raccourcit la vie, et le Jour du Jugement, c’est de ces crimes qu’il aura à répondre en premier lieu. Fais attention donc! N’aspire pas à fonder la puissance de ton Etat sur le sang, car ce sang finira par affaiblir l’Etat et le faire passer à d’autres. L’homicide volontaire ne saurait être excusé ni par moi ni par Allãh.

   Le meurtre est un crime passible de la peine de mort. Si pour une raison ou une autre un châtiment corporel prononcé par l’Etat entraîne la mort du coupable dont le crime n’est pas passible de la peine de mort, répare l’erreur et n’expose pas le prestige de l’Etat à la réclamation du prix du sang que feraient les parents du défunt.

Une partie de la lettre de l’Imam ‘Ali à Mãlik Al-Achtar

Source: Un groupe de savants, La Rationalité de l’Islam, Édité par Abbas Ahmad al-Bostani, Publication de la Cité du Savoir, Canada

Articles Relatifs:

La paix et les traités (1)

Désintéressement déconseillé

Des audiences publiques

Les pauvres 

Le commerce et l’industrie

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)