• Nombre de visites :
  • 425
  • 26/10/2011
  • Date :

La clé de l’amour

famille

   La nature a placé la clé de leur amour réciproque sous le contrôle de l’homme. Si l’homme aime la femme et qu’il lui est fidèle, la femme aussi l’aime et lui reste fidèle. L’infidélité de la femme est une réaction à l’infidélité de l’homme.

La nature a confié la clé de la dissolution du mariage entre les mains de l’homme.

   C’est l’apathie et l’infidélité de l’homme qui refroidissent l’amour de la femme. D’autre part, l’indifférence et l’apathie de la femme n’affectent pas l’homme. C’est pourquoi l’indifférence de l’homme conduit à une indifférence mutuelle, mais l’indifférence de la femme, ne conduit pas à ce résultat. La frigidité de l’homme est la fin de la vie conjugale, celle de la femme, non. Si l’homme est sensible et fidèle, il peut toujours regagner l’amour de sa femme en lui montrant son affection et sa bonté pour elle. Il n’est pas humiliant pour l’homme de conserver, par la force de la loi, sa bien-aimée détachée de lui, jusqu’à ce qu’il réussisse progressivement à regagner son cœur; en revanche, pour la femme, c’est une humiliation insupportable que d’essayer, elle, de conserver son protecteur et son amoureux par la force de la loi.

Bien sûr, l’indifférence de la femme n’est pas due à l’immoralité ou à la cruauté de l’homme. Si l’homme se montre cruel, le cas est différent. Il n’est pas permis qu’il abuse de sa position pour maltraiter sa femme.

Source: MUTAHARI. Mortadhã, Les Droits de la femme en Islam, Traduit par al-Bostani,  éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, P.189.

Articles Relatifs:

La position naturelle de l’homme dans la vie familiale

Les lois naturelles concernant le mariage et le divorce (2)

Les lois naturelles concernant le mariage et le divorce (1)

Le droit au divorce

Les divorces ignobles (2) 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)