• Nombre de visites :
  • 887
  • 1/11/2011
  • Date :

L’influence de la Seconde Guerre mondiale sur la radio

radio

  Dès le départ, la généralisation de l’usage de la radio fut l’un des buts de l’Etat, qui continuait à importer des émetteurs et des récepteurs. Cela dit, durant quelques décennies, les radios furent généralement uniquement disponibles à partir de haut-parleurs publics et n’eurent pas encore de place importante dans les ménages iraniens. D’autre part, les utilisateurs n’avaient pas le droit, sous peine d’amende et de prison, d’écouter autre chose que la radio étatique.

L’une des raisons qui ralentit notablement la généralisation de la radio fut la Seconde Guerre mondiale et ses conséquences.

  En raison de l’occupation de l’Iran à l’époque et durant les années qui suivirent, l’Etat iranien fut également forcé de consacrer quelques heures quotidiennes aux émissions des occupants, souvent des émissions préparées par les clubs "culturels" d’occupation en Iran. Deux ans après la fin de la guerre, la diffusion de ces émissions continuait, ce qui conduisit à des émeutes de la part des Iraniens. Finalement, leur diffusion prit fin en mars 1948.

De façon générale, la situation politique iranienne fut troublée entre les années 1941 et 1955 et la radio, entre autres institutions, en souffrit.

   En 1951, deux nouveaux studios furent inaugurés mais aucun changement notable n’était encore visible au niveau de la programmation. C’est donc seulement à partir des années 50 que l’amélioration des programmes radiophoniques fut sérieusement prise en main. Durant cette décennie, la musique prit beaucoup de place et les émissions de paroles ne duraient pas plus de quinze minutes. Cependant, on commençait à tenir compte des goûts et des choix des auditeurs. C’est après le coup d’Etat américain de 1953, quand l’Iran trouva enfin une paix de façade, que la programmation radiophonique devint plus sérieuse et qu’une plus grande attention fut consacrée à ce média. Jusqu’à cette année, tous les programmes de la radio étaient en temps réel, mais à partir de 1953, on commença à préenregistrer les émissions. Le coup d’Etat américain eut également des conséquences au niveau des programmes étrangers, puisque les Américains exigèrent d’avoir un champ totalement libre pour leurs propres programmes. Ils souhaitaient pouvoir utiliser la radio iranienne en tant que moyen le plus important de propagande.

Source: Teheran.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)